Incendie à Aubagne : reprise progressive du trafic SNCF

Incendie à Aubagne : reprise progressive du trafic SNCF
Gare de Marseille Saint-Charles le 9 janvier 2016 (Illustration)

Orange avec AFP, publié le dimanche 20 août 2017 à 14h30

TRANSPORTS - Le trafic ferroviaire a été rétabli dans le sud-est de la France dimanche en milieu de journée, après avoir été interrompu samedi soir en raison d'un incendie qui a ravagé 240 hectares près d'Aubagne.

Plus de 3.000 passagers SNCF ont été bloqués dans diverses gares du Sud-Est dans la nuit de samedi à dimanche 20 août en raison du feu de forêt qui a ravagé 240 hectares de forêt près d'Aubagne (Bouches-du-Rhône).

Ils ont été contraints de dormir à bord des trains ou sur des lits de camps.



"Le trafic a complètement repris", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la SNCF Paca vers 13h30. "Les pompiers des Bouches-du-Rhône nous autorisent à une reprise progressive des circulations", avait déclaré sur Twitter la SNCF en fin de matinée, alors qu'environ 1.300 personnes étaient toujours bloquées en gare de Marseille, 1.700 à Toulon, et 370 à Nice à bord d'un TGV.

La ligne SNCF Paris-Nice avait été interrompue dans les deux sens samedi soir en raison de l'incendie qui a été fixé dans la nuit de samedi à dimanche. "Une petite dizaine de trains" ont été bloqués samedi soir et "réintroduits dans la plan de transport ce matin, bien évidemment en leur donnant la priorité", a déclaré un autre porte-parole de la SNCF, précisant que presque 300 cheminots avaient été mobilisés dans la nuit pour assurer l'accompagnement des voyageurs.

COMMENT SE FAIRE REMBOURSER ?

"Tous les voyageurs peuvent aller sur le site ou l'application SNCF et en renseignant leur numéro de dossier ils pourront bénéficier d'un remboursement", a précisé ce porte-parole.




"Toute ma solidarité avec les voyageurs impactés et mes remerciements aux pompiers et agents SNCF mobilisés sur le terrain", a déclaré sur Twitter dimanche matin la ministre des Transports Elisabeth Borne, qui a assuré "suivre la situation".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.