Impôt sur le revenu : la mauvaise nouvelle qui attend près de 11 millions de ménages français

Impôt sur le revenu : la mauvaise nouvelle qui attend près de 11 millions de ménages français©Panoramic (image d'illustration)
A lire aussi

publié le vendredi 24 septembre 2021 à 11h00

Dès lundi 27 septembre, le fisc va prélever automatiquement 10,8 millions de ménages qui n'ont pas payé assez d'impôts en 2020, rappelle BFMTV.

Bien qu'inscrit sur les avis d'imposition, le prélèvement par le fisc d'une régularisation pour 10,8 millions de ménages pourrait en surprendre plus d'un. L'État a décidé de faire payer, lundi 27 septembre, une somme supplémentaire aux foyers qui n'auraient réglé qu'une partie de l'impôt réellement dû en 2020 lors de leurs prélèvements à la source mensuels.

Ce chiffre de 10,8 millions provient du dernier bilan de la campagne d'impôts sur les revenus 2020, relayé par BFM TV. Ce document précise que sont concernées les personnes dont "les prélèvements à la source n'ont pas couvert le montant total des impôts à payer". Cité par Le Figaro, le ministère des Comptes publics explique, de son côté, qu'il faudra mettre la main à la poche si "vos revenus ont augmenté l'an dernier et que vous ne l'avez pas signalé dans votre espace particulier sur impots.gouv.fr ou si vous avez bénéficié d'une avance de réductions ou crédits d'impôt trop importante en janvier 2021 au regard des dépenses réellement engagées." Le ministère détaille d'ailleurs que 28,5 % des déclarants sont touchés par cette régularisation et que 16,3 milliards d'euros devraient atterrir dans les caisses de l'État après cette opération. 


Un étalement des paiements possible

Pour toute personne concernée par cette régularisation, le premier prélèvement s'effectuera donc lundi 27 septembre. Mais le montant total dû au fisc pourra être payé sur plusieurs mois, jusqu'en décembre, selon les sommes. Si celle-ci est inférieure ou égale à 300 euros, elle sera prélevée en une seule fois, le 27 septembre donc. A l'inverse, si le montant dû est supérieur à 300 euros, les paiements se feront en plusieurs fois, à raison d'un prélèvement par mois : le 27 septembre, puis le 25 octobre, le 25 novembre et enfin le 27 décembre. Le 6 août 2021, 12,7 millions de foyers avaient reçu un remboursement de la part du fisc. Pour la plupart, cela faisait suite à des prélèvements à la source dont le montant total était, au final, supérieur à l'impôt dont devaient normalement s'acquitter ces ménages. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.