Impôt sur le revenu : ce qui change dans la déclaration en 2021

Impôt sur le revenu : ce qui change dans la déclaration en 2021©Panoramic (photo d'illustration)

, publié le mardi 06 avril 2021 à 17h50

Le quotidien Le Parisien énumère les différents changements qui ont lieu en 2021 concernant la déclaration d'impôt sur le revenu. Il évoque notamment l'absence d'impôt sur les frais de télétravail.

Les Français doivent s'adapter aux différents changements en terme de fiscalité dans le pays. Comme le rapporte Le Parisien, en ce qui concerne la déclaration d''impôt sur le revenu, plusieurs modifications ont eu lieu.


Tout d'abord, l'administration fiscale va épauler les Français dans leur déclaration. C'est elle qui va s'occuper des déclarations basiques. Une assistance qui concernait déjà près de 12 millions de foyers fiscaux en 2020. En cas de naissance, d'une adoption ou d'une perception de pension alimentaire, le foyer sera alors éligible à cette aide. Pour ceux qui génèrent des revenus en louant leur logement sur Airbnb, c'est à l'entreprise que revient l'obligation de déclarer ces revenus au fisc.

En ce qui concerne les salariés, Le Parisien souligne que, dans une limite annuelle de 5 000 euros (ou 7 500 euros si elles ont été réalisées durant l'état d'urgence sanitaire du 16 mars au 10 juillet 2020), les heures supplémentaires seront exonérées d'impôt sur le revenu. Il en est de même pour les heures complémentaires pour les salariés à temps partiel.

Les frais de télétravail et les primes Covid-19 exonérées d'impôts

La déclaration d'impôt sur le revenu s'adapte également à la situation sanitaire difficile en France. Selon La Dépêche, les professionnels de santé, du secteur médico-social ou même les agents de l'État ont perçu une prime Covid-19 qui ne sera pas imposable. Il en est de même pour les allocations versées à certains employeurs en télétravail, dans une limite de 550 euros pour l'année. Certains Français profitent d'un forfait mobilité durable s'ils doivent se rendre sur leur lieu de travail en vélo ou même en covoiturage. Cette aide sera finalement exonérée 100 euros moins cher, passant de 500 à 400 euros.

Les Français sont appelés à rester très vigilants en ce qui concerne leur déclaration de revenus. Tout doit être déclaré, notamment chez les étudiants. En revanche, les barèmes restent similaires : les apprentis sont exonérés d'impôts à hauteur du Smic annuel quand un étudiant, s'il est âgé de moins de 26 ans, est exonéré en dessous de trois Smic annuel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.