Immobilier : Marseille durcit les règles de location des meublés touristiques

Immobilier : Marseille durcit les règles de location des meublés touristiques©Panoramic
A lire aussi

publié le lundi 17 mai 2021 à 22h20

Comme relayé par BFM Immo, la ville de Marseille (Bouches-du-Rhône) a décidé de revoir sa réglementation relative aux meublés touristiques. Désormais, chaque propriétaire ne peut mettre en location qu'une seule résidence secondaire, contre cinq auparavant. 

Les vacances d'été approchent à grands pas et il y a fort à parier que Marseille (Bouches-du-Rhône) sera l'une des destinations plébiscitées par les touristes français.

Au moment de réserver un lieu où séjourner, certains d'entre eux opteront pour la location d'un bien meublé. Et c'est précisément à ce sujet que les élus de la cité phocéenne devraient durcir le ton. BFM Immo se fait en effet l'écho d'une évolution imminente de la réglementation : les propriétaires ne pourront bientôt mettre en location qu'une seule résidence secondaire, contre cinq jusqu'à présent (en plus de leur résidence principale).



9 000 meublés touristiques proposés à Marseille 

"L'attrait touristique de Marseille ne doit pas être bloqué, mais être mis en cohérence et dans une certaine harmonie avec le fonctionnement de la ville", a déclaré Patrick Amico, adjoint au maire en charge du Logement, à l'occasion d'un point presse qui s'est déroulé lundi 17 mai. Selon lui, 9 000 logements seraient actuellement proposés à la location sur des plateformes en ligne, telles qu'Airbnb ou Tripadvisor. Une offre conséquente, qui prend de plus en plus de place - au détriment de l'habitat familial - et qui ne va pas sans poser quelques problèmes (nuisances sonores, flambée des prix au mètre carré, etc.). 

C'est justement pour y remédier que le sujet sera soumis à la délibération du conseil municipal, vendredi 21 mai. Les propriétaires souhaitant mettre une deuxième résidence secondaire en location pourront toutefois faire une demande d'autorisation, qui sera soit refusée, soit soumise à un mécanisme de compensation. La durée de l'autorisation ne sera d'ailleurs que de quatre ans (six ans actuellement), et ne sera pas renouvelée automatiquement. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.