Immobilier : le chauffage au gaz bientôt interdit dans les logements neufs

Immobilier : le chauffage au gaz bientôt interdit dans les logements neufs
(illustration)

, publié le mardi 24 novembre 2020 à 18h20

Le nouveau tour de vis du gouvernement en matière de politique environnementale va mener à exclure le gaz des maisons neuves dès l'été 2021.

Le ministère de la Transition écologique a publié mardi 24 novembre les nouvelles normes de construction des bâtiments neufs dites "RE 2020", qui doivent entrer en vigueur à partir de l'été 2021, qui actent la disparition progressive du chauffage au gaz dans les logements neufs. La ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a mis en avant une "rupture majeure", qui a provoqué la déception des professionnels du gaz.

 "Nous sommes déçus de l'intention politique exprimée ce matin: la RE2020 prévoit la sortie du gaz dans le logement neuf, dès l'entrée en vigueur des décrets en 2021 pour les maisons individuelles et à partir de 2024 pour les logements collectifs", a déclaré Patrick Corbin, président de l'Association française du gaz (AFG) dans un communiqué.

"Alors que le réseau de gaz naturel sera de plus en plus renouvelable à horizon 2050, le gouvernement fait fi des gaz renouvelables pour les logements neufs", regrette Patrick Corbin.  "Même si l'on se félicite de la volonté de mettre fin au chauffage électrique par effet joule, nous attendons des précisions quant aux critères permettant de l'exclure", a-t-il ajouté.



Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz, principal gestionnaire du réseau de transport de gaz en France, avait dit lundi redouter "le retour du chauffage électrique obligatoire pour tous" et l'effet d'une augmentation de la pointe de consommation sur "un système électrique toujours plus fragile". EDF avait aussitôt dénoncé une "campagne d'intoxication". "Bien que ces logements gagneront en efficacité énergétique, ils augmenteront la charge de la pointe, passant de 200.000 à 400.000 nouveaux logements à l'électricité chaque année", a estimé pour sa part Patrick Corbin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.