Immigration : Valls "soutient pleinement" Collomb et sa circulaire sur le recensement

Immigration : Valls "soutient pleinement" Collomb et sa circulaire sur le recensement

Manuel Valls à Paris, le 13 novembre 2017.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 22 décembre 2017 à 13h54

IMMIGRATION - Pour Manuel Valls, recenser les migrants est le seul moyen de préserver le droit d'asile.

L'ancien Premier ministre Manuel Valls a apporté vendredi 22 décembre son plein soutien au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb et à la circulaire qui prévoit de recenser les étrangers dans les centres d'hébergement d'urgence.

"Je ne comprends pas pourquoi les associations ou certaines d'entre elles n'acceptent pas ce débat. Moi je soutiens pleinement Gérard Collomb, parce que je connais la difficulté de l'exercice", a déclaré le député apparenté LREM sur franceinfo, lui-même titulaire du portefeuille de 2012 à 2014.

"Nous devons à tout prix maintenir, préserver le droit d'asile. C'est un droit universel, c'est un droit constitutionnel...", a-t-il dit. "Pour faire vivre le droit d'asile, il faut pleinement distinguer ceux qui ont droit à l'asile, ceux qui sont déboutés du droit d'asile et qui ensuite seront normalement et logiquement, de manière humaine, renvoyés dans leur pays. Et aussi bien distinguer l'asile de l'immigration", a expliqué M. Valls.

La circulaire va permettre de "faire le travail indispensable pour faire cette distinction. Pas pour trier, comme cela a été dit, mais tout simplement pour faire cette distinction, et pour ensuite accélérer les procédures", a-t-il poursuivi, en préconisant "plus de moyens pour les préfecture, plus de moyen pour la CNDA (Cour nationale du droit d'asile, NDLR) qui examine les recours".

"Je pense que la circulaire il faut la maintenir, et puis il faut là aussi de l'autorité de l'Etat, et je trouve que le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb l'incarne bien", a dit M. Valls à propos de cet ancien socialiste.

Interrogé sur une continuité de la politique du gouvernement avec celle menée par Nicolas Sarkozy, M. Valls l'a reconnue sans fard: "Sur ces questions-là, et avec l'expérience qui est la mienne, et au-delà des mots, des postures, oui il y a forcément des continuités", a-t-il répondu.

Les associations dénoncent un "tri"

Une circulaire publiée le 12 décembre prévoit la mise en place dans les centres d'hébergement d'urgence d'un recensement des étrangers par des "équipes mobiles" de fonctionnaires de l'Etat.

Présentée par l'Intérieur comme le moyen de connaître les publics hébergés et de les orienter en fonction de leur situation (réfugiés, déboutés...), ce recensement a été vivement dénoncé par les associations qui y voient un "tri", au mépris de leur mission d'accueil inconditionnel.

 
88 commentaires - Immigration : Valls "soutient pleinement" Collomb et sa circulaire sur le recensement
  • Je suis content de voir notre cher Valls en photo, sa tête avenante et détendue n'a d'égale que sa sincérité ! Que ne ferait-il pas pour plaire à LRM et gratter un poste !!!

  • Monsieur Macron a fort à faire. Entre Valls et Ségolène Royale tous les dangers le menacent. Essayer de faire plancher le premier sur la Nouvelle Calédonie, confier une mission planétaire à la seconde ne l'en protègera en rien. Ils ont tout deux cette faculté irrépressible d'entrer par la fenêtre quand vous les virer par la porte, donner leur du boulot et ils vous le bacleront pour être de retour le plus vite possible pour vous guetter. "Une engeance, deux engeances mon bon Monsieur" vous dis-je!

  • Et voilà! Cela devait finir par arriver ! Il est revenu de Madrid . Rajoy doit l'inspirer. En tout cas il revient surfant sur une nouvelle vague :l'immigration. Inspiré par ce pauvre Collomb mais sans doute conseillé par son second visiteur du soir Monsieur Bauer pendant que Madame Fourest recharge son flingue.

  • Immigration : Valls "soutient pleinement" Collomb et sa circulaire sur le recensement.

    Pauvre Valls, il vendrait son âme pour se faire bien voir de LREM et obtenir un poste.

    il occupe l'espace politique comme il peut parcequ'il ne représente rien, rien que lui même.

  • Certains ici reprochent à monsieur Valls de ne pas avoir mis en œuvre ce recensement quand il était ministre de l'intérieur ou premier ministre.
    La encore la cause en est simple et évidente pour peu qu'on y réfléchisse calmement et sans esprit partisan...
    C'est Hollande qui n'en voulait pas et qui l'en a empêché avec constance et dogmatisme.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]