"Il y a une bombe" : un enfant de 12 ans fait évacuer deux avions à l'aéroport de Nice

"Il y a une bombe" : un enfant de 12 ans fait évacuer deux avions à l'aéroport de Nice
Un avion d'Alitalia, à l'aéroport de Rome-Fiumicino, en juin 2018 (illustration)

, publié le jeudi 02 août 2018 à 10h30

258 passagers ont dû être évacués de deux appareils, dimanche 22 juillet, à la suite d'une très mauvaise blague d'un enfant qui figurait parmi aux.

"Il y a une bombe dans cet avion à destination de Rome". Voilà le message inquiétant qu'ont reçu sur leurs téléphones des passagers de deux vols ralliant Nice à Rome-Fiumicino alors qu'ils avaient pris place à bord des appareils stationnés à l'aéroport de Nice-Côte-d'Azur.

"Dirigez-vous vers les toilettes et allons discuter", a menacé un deuxième message et envoyé dans la foulée.

Messages envoyés par Bluetooth

Ces deux SMS ont entraîné l'évacuation immédiate des deux avions, due à un "canular" fabriqué par Ali, 12 ans. Selon Nice-Matin, qui a rapporté l'information, l'enfant s'est servi de l'application AirDrop, qui permet d'envoyer des messages par Bluetooth sans disposer des numéros de téléphone. Grâce à ce procédé, le jeune "blagueur" a envoyé ses messages menaçants à des dizaines de téléphones, causant l'immobilisation des avions.


Alertés par le personnel de bord d'Alitalia, les services de police ne mettront que quelques minutes pour retrouver l'identité du farceur dont le prénom apparaissait dans les messages, rédigés en anglais. Dans la liste des passagers, les policiers ne retrouvent qu'un seul "Ali" : un jeune garçon de 12 ans, originaire du Koweït, qui voyageait avec ses parents. En raison de son jeune âge, l'enfant n'a pas pu être placé en garde à vue. L'affaire a ainsi été rapidement classée, avec une sanction : Ali et ses parents ont dû repartir pour Rome... en voiture.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.