"Il y a des gens infréquentables" dans les manifestations anti-pass sanitaire, selon Laurent Berger

"Il y a des gens infréquentables" dans les manifestations anti-pass sanitaire, selon Laurent Berger
Laurent Berger à Paris, le 1er septembre 2021.

publié le samedi 04 septembre 2021 à 14h02

Les CFDT n'a "rien à faire" avec une frange des manifestants anti-pass sanitaire,"tous ceux qui sont d'extrême droite, qui sont complotistes, qui sont antisémites".

Une partie des manifestants du mouvement anti-pass sanitaire est "infréquentable" pour la CFDT, a estimé samedi 4 septembre le secrétaire général du Syndicat, Laurent Berger. Une raison suffisante pour que l'organisation n'appelle pas a manifester, sans compter que "nous ne sommes pas anti-pass et nous ne sommes pas anti-vax", a insisté le syndicaliste.

Ces gens infréquentables, ce sont "tous ceux qui sont d'extrême droite, qui sont complotistes, qui sont antisémites et qui, finalement, se servent de cet argument-là pour pousser leurs idées, a détaillé Laurent Berger sur France Inter.

"Ils sont assez nombreux quand même. On n'a rien à faire avec ces gens-là."


Cependant, le leader syndical a assuré "respecter" les autres manifestants : "Les citoyens qui sont las, fatigués que ce virus et les décisions sanitaires qui sont prises restreignent finalement leur capacité de mouvement, de liberté". Mais il "ne partage pas" leurs idées.

 "Le vaccin, c'est la seule solution qu'on ait trouvée pour l'instant pour sortir de cette période très difficile qu'on vit depuis un an et demi, qui est une restriction de nos libertés individuelles et collectives à cause d'un virus", a estime Laurent Berger, qui "se passerait bien" du pass sanitaire. Toutefois, "on voit bien dans certains secteurs que c'est aussi la condition pour travailler dans un peu plus de sérénité".

Le travail d'un syndicat, "c'est de faire en sorte que dans le monde du travail, les applications sanitaires se passent le plus respectueusement pour les travailleurs, dans le dialogue social et qu'on puisse vaincre enfin ce virus", selon lui.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.