Il touchait le chômage alors qu'il faisait de la plongée à l'île Maurice depuis deux ans

Il touchait le chômage alors qu'il faisait de la plongée à l'île Maurice depuis deux ans
L'homme a touché 134.000 euros d'allocations chômage (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le dimanche 10 décembre 2017 à 08h00

Un ancien haut cadre d'une société informatique a été condamné cette semaine à Nantes, en Loire-Atlantique, à un an de prison ferme, pour avoir "touché le chômage en parallèle de son emploi dans l'océan Indien", rapporte Le Parisien.



En réalité, l'homme de 55 ans n'était pas chômeur et n'habitait même plus en France : il avait ouvert avec son épouse un club de plongée à l'île Maurice. Pendant près de deux ans, le faux chômeur a ainsi touché 134.000 euros d'allocations-chômage.



Le gérant du club de plongée touchait en effet l'indemnité maximale allouée par Pôle emploi, calculée sur son ancien salaire de directeur commercial, "entre 5.000 et 6.000 euros" par mois.

UN MANDAT D'ARRÊT LANCÉ

Très consciencieux, le manager du club de plongée actualisait tous les mois sa situation de demandeur d'emploi. Il avait même pris le soin de garder un compte bancaire en France pour pouvoir toucher l'argent.

L'agence Pôle emploi dont il dépendait a finalement commencé à avoir des soupçons et a demandé à l'intéressé de "présenter ses observations", selon Le Parisien.

Le faux chômeur s'en est sorti en présentant "à chaque fois" des "excuses plausibles". Jeudi, il était jugé en son absence par le tribunal correctionnel de Nantes pour escroquerie.

L'homme, dont le comportement a été qualifié de "trahison" par le procureur, a été condamné à un an de prison ferme et un mandat d'arrêt à été lancé contre lui. Sa femme, elle, a écopé de six mois de prison ferme. Le couple devra aussi rembourser les sommes indûment perçues.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.