Il s'inspire de Bourvil pour cambrioler des églises

Il s'inspire de Bourvil pour cambrioler des églises©Google Street View

6Medias, publié le vendredi 28 juillet 2017 à 20h31

Un homme est soupçonné d'avoir volé plus de 7 000 euros de dons dans des églises de Bretagne et de Normandie, depuis 2014. Il se serait inspiré d'un film de Bourvil, "Un drôle de paroissien" pour commettre ses larcins, rapporte France 3 Bretagne.

L'homme, habitant de Saint-Lô, a été interpellé le jeudi 27 juillet.

Il aurait volé pour 7 500 euros de dons dans des églises d'Ille-et-Vilaine, de la Manche et du Calvados. C'est l'église Saint-Jean Baptiste de Saint-Sauveur Le Vicomte, dans la Manche, qui a eu les premiers soupçons, en 2014. L'argent de la vente des cierges qui aurait dû se trouver dans le tronc de l'église (la sorte de tirelire installée dans les églises pour recevoir les dons des fidèles) n'était pas dans la boîte.

Pour tenter de mettre fin aux vols, les responsables de l'église placent des balles de ping-pong dans le tronc, afin d'empêcher le voleur de sortir l'argent. Sauf que quelques jours après, les responsables se rendent compte que "des allumettes enflammées ont été insérées dans le tronc, brûlant les balles de ping-pong", rapporte la gendarmerie.

Le voleur a finalement été arrêté en 2017, et a expliqué sa méthode, très surprenante. "Il explique qu'il insère, dans le tronc de l'église, une tige de métal à l'extrémité de laquelle il place de l'adhésif double face ou de la colle, afin d'en extraire les dons des paroissiens", détaillent les gendarmes. Une méthode très semblable à celle utilisée par le personnage interprété par Bourvil dans "Un drôle de paroissien", le film de Jean-Pierre Mocky. Dans ce film, Bourvil utilise des caramels mous collants afin de voler l'argent déposé dans le tronc par les fidèles.

Au total, l'homme aurait ainsi pillé 28 églises. Il est convoqué devant le tribunal de grande instance de Cherbourg le 17 octobre prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.