Il offre 10 ventilateurs à l'école, l'inspection académique lui refuse

Il offre 10 ventilateurs à l'école, l'inspection académique lui refuse
Le matériel des écoles maternelles est soumis à des normes strictes (Photo d'illustration)

, publié le mercredi 26 juin 2019 à 11h40

Un parent d'élève du Val-de-Marne a offert 10 ventilateurs à l'école de sa fille. Mais l'inspection académique lui a demandé de les retirer : les appareils ne seraient pas aux normes.

A l'école maternelle Romain-Rolland d'Orly (Val-de-Marne), les ventilateurs ne sont pas restés longtemps en place.

Ils étaient offerts par le père d'une élève, qui les a payés de sa poche pour rafraîchir les enfants et leurs enseignants. Mais le passage d'un inspecteur de l'Education nationale a mis fin à l'îlot de fraîcheur : l'école lui a demandé de retirer les appareils, rapporte Le Parisien.

"Dans la classe de ma fille, il fait 40 degrés !"

La raison invoquée : "Ils ne seraient pas aux normes", enrage le père de famille. "Mais dans la classe de ma fille, sans rideaux ni stores, il fait 40 degrés !", ajoute-t-il.

Contactée par le quotidien, l'inspection académique du Val-de-Marne confirme et explique que "tout matériel qui arrive dans une école du premier degré est soumis à un règlement en lien avec la commune". Une initiative qui permettrait de "se prémunir de tout risque pour la sécurité des élèves et du personnel".



De plus, toute installation de matériel dans une école maternelle doit faire l'objet d'un appel d'offres. Le propriétaire des ventilateurs va donc devoir récupérer ses appareils dans les jours qui viennent. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.