"Il faudrait que Sheila se fasse vacciner" : Jean Castex au secours d'AstraZeneca

"Il faudrait que Sheila se fasse vacciner" : Jean Castex au secours d'AstraZeneca©Panoramic

publié le mercredi 21 avril 2021 à 18h25

Selon les informations du Canard enchaîné, le Premier ministre Jean Castex veut tenter de redonner envie aux Français de se faire vacciner avec AstraZeneca. Pour cela, il envisage de faire une campagne de communication où certaines célébrités, dont Sheila, se feraient vacciner.

Le gouvernement français fait face à un obstacle dans sa campagne de vaccination. De nombreux Français ne veulent pas se faire vacciner avec le vaccin AstraZeneca, notamment en raison des risques de thrombose observés ces dernières semaines. Le Canard enchaîné rapporte que le Premier ministre Jean Castex réfléchit à plusieurs manières de rétablir un lien de confiance entre la population et ce vaccin.



Face à cette défiance, c'est au service d'information du gouvernement (SIG) qu'a été confié la mission de mettre en place une stratégie de communication. Le SIG veut inciter les plus de 55 ans à se faire injecter une première dose. Pour cela, une campagne diffusée sur plusieurs chaînes de télévision montrerait des célébrités de cette tranche d'âge se faire vacciner. À l'annonce de cette initiative, Jean Castex aurait alors suggéré le nom de la chanteuse Sheila.

Des centres de vaccination désertés

Il n'est pas encore dit que l'interprète de « Vous les copains je ne vous oublierai jamais » accepte de participer à cette campagne de communication. Depuis plusieurs semaines, une partie de la population française n'arrive pas à faire confiance au vaccin élaboré par le laboratoire AstraZeneca. Face aux risques de thrombose, certains préfèrent opter pour un autre vaccin même si cela suppose d'attendre plus longtemps.

Par conséquent, certains centres de vaccination ont même été forcés de fermer car les volontaires manquaient. Le Canard enchaîné explique que le week-end dernier, sur les 60 000 injections d'AstraZeneca disponibles, seulement 10 000 ont été utilisées.

Avec ce mode communication, le gouvernement français souhaite s'inspirer d'une campagne similaire qui avait eu lieu aux États-Unis. Comme le rappelle Le Figaro, en 1956, le pays faisait face à une crise de poliomyélite. Alors, la star Elvis Presley avait accepté de se faire vacciner à la télévision pour inciter la population à en faire de même.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.