Ikea poursuivi pour homicide involontaire après la mort d'un employé

Ikea poursuivi pour homicide involontaire après la mort d'un employé
Un magasin Ikea à Toulouse, le 28 novembre 2013 (illustration)

Orange avec AFP, publié le lundi 15 octobre 2018 à 14h50

Le salarié était mort en août dernier, écrasé par un engin dans l'usine Ikea de Lure, en Haute-Saône. La firme suédoise est poursuivie pour des manquements à la sécurité.

Lundi 15 octobre, le procureur de la République de Vesoul a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire contre Ikea pour "homicide involontaire causé par des manquements à une obligation de sécurité", rapporte France Bleu besançon.

Le 22 août dernier, un salarié de 43 ans avait été tué sur le site de Lure, écrasé par une tractopelle. Une seconde procédure a également été lancée contre le conducteur de l'engin.



"Aucune règle de sécurité n'a été constatée sur la zone interne de chargement où l'accident a eu lieu", a déclaré le procureur, Emmanuel Dupic. "Il n'y avait pas de normes pour éviter les collisions entre les piétons et les véhicules, le conducteur en cause n'avait par exemple aucune visibilité", a-t-il assuré, se basant sur les éléments recueillis par les gendarmes durant l'enquête. Outre le défaut de visibilité, les piétons pouvaient difficilement entendre le tractopelle se déplaçait, ajoute le procureur. "Une broyeuse était en route et faisait tant de bruit que les piétons ne pouvaient pas entendre les véhicules."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.