Hôpital : les services psychiatriques dénoncent leurs conditions de travail

Hôpital : les services psychiatriques dénoncent leurs conditions de travail©PHILIPPE HUGUEN / AFP

franceinfo, publié le jeudi 15 novembre 2018 à 19h37

Jeudi 15 novembre à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime), des employés ont protesté pour dénoncer l'état d'urgence de la psychiatrie en France et la forte dégradation de leurs conditions de travail, qui entraîne plus de souffrances aussi pour les malades. Ils réclament ainsi des embauches et plus de moyens. "Il faut que les patients puissent continuer à être accueillis dans les hôpitaux de façon à ce qu'on ne les retrouvent pas dans la rue", explique Roger Florent, secrétaire CGT à l'établissement public de santé mentale de Caen (Calvados). 

40% de psychiatres en moins 

En juin dernier, à Rouen, sept soignants ont fait une grève de la faim pendant deux semaines. Depuis, des postes ont été créés, mais l'hôpital peine à recruter. Depuis plusieurs mois, partout en

Lire la suite sur Franceinfo

Vos réactions doivent respecter nos CGU.