Hommage national : la mère d'un soldat tué a-t-elle repoussé la main d'Emmanuel Macron ?

Hommage national : la mère d'un soldat tué a-t-elle repoussé la main d'Emmanuel Macron ?
Emmanuel Macron à Paris, le 14 mai 2019, lors de l'hommage national à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello.

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 15 mai 2019 à 11h50

Interrogé, le père d'Alain Bertoncello a indiqué que sa femme souffrait simplement d'une fracture et qu'elle avait eu mal.

Pour de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux, il s'agissait d'afficher son opposition à la politique du président, ou encore de refuser une tentative de récupération. Plusieurs internautes ont relevé le geste de la mère d'Alain Bertoncello pendant l'hommage national rendu mardi 14 mai à son fils, mort au combat au Burkina Faso.

Sur les images tournées par les caméras de télévision, on la voit repousser la main d'Emmanuel Macron.



La scène se déroule dans la cour d'honneur des Invalides, un peu avant l'allocution du président, quand ce dernier va échanger quelques mots avec les familles de Cédric de Pierrepont et d'Alain Bertoncello. En parlant à la mère du militaire de 28 ans, Emmanuel Macron pose sa main sur son épaule. La mère en deuil prend alors la main du président pour la retirer, mais continue de la lui serrer.


Mais d'après franceinfo, qui a recueilli le témoignage de son mari, ce geste n'est pas lié à une quelconque prise de position politique. "Si ma femme a effectivement repoussé la main du président lors de la cérémonie d'hommage à Alain et Cédric, c'est qu'elle a l'épaule droite fracturée et qu'elle a eu mal." Une explication qu'il a également donnée à Libération : "Il n'y a aucune intention de repousser le président de la République. C'est un simple geste lié à la douleur."

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.