Hommage au père Hamel : les propos inattendus de l'archevêque de Rouen sur l'IVG

Hommage au père Hamel : les propos inattendus de l'archevêque de Rouen sur l'IVG

Monseigneur Dominique Lebrun lors de son hommage au père Hamel, à Saint-Étienne-du-Rouvray le 26 juillet 2017.

Orange avec AFP, publié le mercredi 26 juillet 2017 à 18h08

Les propos prononcés par Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, lors de l'hommage au père Hamel mercredi 26 juillet ont été relevés par certains. Dans le cadre de la cérémonie organisée un an après l'assassinat du religieux dans l'attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), l'archevêque a glissé dans son discours en présence d'Emmanuel Macron une critique de l'avortement, d'abord repérée par L'Obs.


"Des attentats, hier, la profanation de tombes ou de lieux de culte aujourd'hui encore, même accomplie par des adolescents, sont une ombre pour notre société. Notre société qui ne sait plus ou elle va après la mort et se croit libre de faire tout ce que chaque individu souhaiterait y compris abréger sa vie ou l'empêcher de naître", a-t-il déclaré.



"C'est une ombre pour notre société qui met de côté des ressources spirituelles en chargeant la loi d'établir la morale alors que celle-ci, la loi, ne peut être qu'une aide et que la morale, elle bien du profond de notre humanité", a-t-il poursuivi.

UNE POSITION CONNUE



Dans la bouche de l'archevêque de Rouen, ces propos n'ont rien d'étonnants. LCI se souvient en effet de plusieurs sorties du religieux contre l'avortement. En 2014 sur le site Riposte catholique où il qualifiait l'IVG de "leurre". De même que le 13 janvier 2017, il incitait "la société " à "se révolter" contre le projet de loi sur le délit d'entrave. Le fait d'évoquer ses positions anti-IVG lors d'un hommage au père Hamel, victime du terrorisme islamiste, est plus étonnant. La chaîne d'information a voulu comprendre pourquoi un tel sujet avait été abordé et a cherché à joindre Monseigneur Lebrun. "Les services du diocèse de Rouen nous indiquent que l'équipe de Dominique Lebrun n'est pas joignable avant demain, jeudi", écrit LCI.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
225 commentaires - Hommage au père Hamel : les propos inattendus de l'archevêque de Rouen sur l'IVG
  • C'est curieux ces gens (je veux parler des hommes d'église) qui se permettent de donner des leçons sur ce que peuvent subir les femmes ! Cet archevêque ferait mieux de balayer devant sa porte en nous parlant de la pédophilie dans l'église ! Je ne suis pas croyant, mais ça ne me viendrait pas à l'idée de dénigrer quelque "chapelle" que ce soit au motif de ma non-croyance !

  • Et alors ?! on ne peut lui reprocher d'être dans son rôle de guide spirituel logique avec lui-même et ...une partie de l'Humanité pensante ! vous eussiez préféré qu'il dise ex abrupto que lorsqu'on veut tuer son chien c'est parce qu'il a la gale ?? Il y a dans nos pays dits ...civilisés suffisamment de moyens anticonceptionnels pour éviter cette banalisation que même (mais on s'est bien gardé de le souligner lors de sa disparition ) Simone Veill avait loyalement regretté !

    Guide spirituel est un mauvais terme, guide religieux je veux bien.
    Pourquoi? parce que spirituel renvoie à l'esprit. Et que l'esprit n'est pas que religieux.
    Quant à faire dire à Simone Veil ses regrets laissez cela aux catholiques intégristes et intolérants. Ils s'en chargent depuis 1976.
    A moins que vous ne soyez l'un d'eux?

    Cadet ,vous ne pouvez (et personne ! ) ne peut nier que ce "progrès" humain initialement prévu pour des cas extrêmes ,doulouireux est devenu une banale forme de moyen anticonceptionel au même titre que la pillule et le stérilet !

  • Jamais le Père Hamel n'a pensé avorter ( ou alors il ėtait trans. ? ).

  • Les Cathos purs et durs ne lacheront jamais devant l' I V G .
    Jettez un pot de yaourt vide à la poubelle...ils assimilleront cela à un crime car : dans le pot de yaourt se trouvaient des milliards de bactéries qui ne demandaient qu'à prospérer....
    Simone Veil aurait-elle consacré sa vie à une utopie qu'un type en chasuble violette réduirait au nėant ?
    Pauvres de vous, vous ressemblez à vos égorgeurs... À chaque progrès de la science vous ėtiez en travers, à chaque avancée médicale vous étiez contre, à chaque avis contraire vous étiez sourd......et bien : restez donc de travers, contre et sourd...mais ne donnez de leçons à personne.

  • Profiter de l'hommage au père Hamel pour oser un tel parallèle entre terrorisme et avortement, moi j'appelle cela de la pure démagogie.
    Que l'on soit favorable ou non au choix libre des femmes de se faire avorter, cet amalgame est totalement inapproprié.
    Fusse t'il prononcé par un archevêque.

    En fait tintin2 l'église n'est pas "contre" la peine de mort car nous sommes tous condamnés à mourir un jour ou l'autre. Sauf que pour l'église, seul dieu peut reprendre cette vie si précieuse qu'il a un jour donner.

    Et c'est surtout du respect de la vie dont t'il est question dans le message de l'église car la mort est pour les chrétiens une espérance de vie éternelle.

    Aussi, la ou il peut y avoir débat concernant l'avortement, c'est surtout entre scientifiques, médecins, philosophes hommes d'église, mais aussi et surtout avec les principales concernées c'est à dire les femmes qui décident ou renoncent à le pratiquer dans des situations qui peuvent le justifier.

    Le sujet sur la liberté des femmes d'avorter n'a plus sa place en politique.
    Grace à Simone Veil...