Hommage à Samuel Paty : 400 violations de la minute de silence ont été signalées

Hommage à Samuel Paty : 400 violations de la minute de silence ont été signalées
Certains élèves n'ont pas respecté la minute de silence en hommage à Samuel Paty

, publié le vendredi 06 novembre 2020 à 11h00

Selon le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, il y a eu "environ 400 violations de la minute de silence" en hommage au professeur assassiné Samuel Paty.

Lundi 2 novembre, lors de la rentrée des vacances de la Toussaint, tous les élèves de France ont dû observer une minute de silence en hommage au professeur tué le 16 octobre. Samuel Paty a été assassiné pour avoir montré des caricatures durant son cours sur la liberté d'expression.



Des poursuites pénales pour les cas les plus graves

L'Education nationale a recensé "400 violations de la minute de silence, dans des formes parfois légères, parfois lourdes" a annoncé vendredi le ministre Jean-Michel Blanquer.

Il a affirmé que chaque incident fait l'objet de "poursuites".

Ces cas les plus graves, où des poursuites pénales sont engagées, s'élèvent à "une dizaine environ", a détaillé le ministre, et peuvent relever de "l'apologie du terrorisme". "Aucun incident ne reste sans suite", a-t-il assuré, sans pour autant privilégier l'exclusion des élèves.

"L'exclusion, c'est jamais une grande réussite en soi, ce qui est plutôt intéressant, c'est de parler avec les familles, de comprendre ce qui se passe, et d'aller voir plus loin avec les administrations sociales, et la police et la justice quand il y a lieu", a estimé Jean-Michel Blanquer.

Une enquête pour apologie de terrorisme visant deux collégiens a été ouverte à Strasbourg. Ces deux adolescents de 12 ans auraient tenu des propos laissant entendre qu'ils justifiaient l'assassinat du professeur durant l'échange suivant la minute de silence, a confirmé le parquet. 


Le ministre a également redit que l'enseignement de l'éducation morale et civique doit être prochainement renforcé "pour que les enjeux de la liberté d'expression soient bien explicités."

Invité de RTL ce vendredi matin, le ministre de l'Education nationale a fait en outre le point sur les contaminations au coronavirus dans les établissements scolaires. Ainsi, 3.285 lycéens ont été testés positifs. Un nouveau protocole sanitaire a été mis en place. Les collèges par contre ne sont pas concernés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.