Hommage à Johnny: TF1 et France 2 allument l'audimat

Hommage à Johnny: TF1 et France 2 allument l'audimat

Des fans de Johnny Hallyday rassemblés devant l'église de la Madeleine à l'issue de la cérémonie funéraire en hommage au chanteur, le 9 décembre 2017 à Paris

A lire aussi

AFP, publié le dimanche 10 décembre 2017 à 11h26

Des millions de téléspectateurs ont suivi samedi l'"hommage populaire" à Johnny Hallyday sur TF1 et France 2, la chaîne privée se hissant en tête, selon les chiffres de Médiamétrie.

TF1, chaîne leader du PAF, a réalisé des scores considérables pour un samedi : près de 7 millions de téléspectateurs (6,985 millions) en moyenne ont suivi la retransmission de la cérémonie religieuse entre 12H45 et 15H25, donnant à la filiale du groupe Bouygues une part d'audience (PDA) spectaculaire de 37,8%. La première partie de l'hommage (l'arrivée du cortège funéraire à Paris puis à l'église de la Madeleine) a quant à elle attiré 3,9 millions de téléspectateurs, soit une part de marché de 32,3% pour la Une.

France 2, qui avait pris la décision de faire diffuser le basculer le Téléthon par France 5 et France 3 pour pouvoir retransmettre également l'adieu des Français à la rockstar, a également fait le plein. Son édition spéciale, de 9H30 à 15H35, a été regardée par 4,4 millions de téléspectateurs en moyenne, lui donnant une part d'audience de 29,9% sur l'ensemble de l'hommage à l'ex-idole des jeunes.

Les deux chaînes ont également enregistré de fortes audiences pour d'autres émissions consacrées entièrement ou largement au chanteur ce samedi: ainsi le 20H de TF1 présenté par Anne-Claire Coudray a été suivi par 6,9 millions de personnes, soit une part d'audience de 32,1%, contre 4,9 millions de téléspectateurs pour le 20H de Laurent Delahousse sur France 2 (soit une PDA de 22,8%). En outre, deux documentaires de France 2 consacrés à Johnny ont tous les deux attiré plus de deux millions de téléspectateurs, et "50 minutes inside" sur TF1 a attiré autour de 3 millions de téléspectateurs.

 
43 commentaires - Hommage à Johnny: TF1 et France 2 allument l'audimat
  • et les impots il va les pyes quand maintenant

  • Pendant la journée de samedi, la France ne vivait plus; elle était avec Johnny. Oui, la France revivait à travers lui, car la France
    d'aujourd hui est fatiguée. Fatiguée de ces individus (les politiques) qui ne représentent plus rien. Johnny nous a fait vivre un "rêve" de 57 ans. Aujourd'hui, la France est à plat, les "dirigeants" gèrent les miettes, mais, comme ils n'ont plus de balai, ils attentent que le vent souffle (...)

  • Repose toi bien Johnny ... tu n'as pas été un ange toute ta vie et tu as fais bien des erreurs mais une chose qu'on ne pourra te retirer tu as TOUT donné pour ton public du début à la fin ! C'est bien simple tu leur as donné ta vie tout simplement ... ceci expliquant sans doute pourquoi tu as fait parti intégrante de beaucoup de famille française.

  • Johnny est très apprécié des Français contrairement à Macron.

    Macron est venu pour redorer son image, il est loin d'avoir la popularité de Johnny et ne l'aura jamais.
    Aucun signe de croix de peur de déplaire aux islamiques.

    vous oubliez que nous sommes un pays "laÏc" et qu'il y a séparation de l'église et de l'état, voilà la raison pour laquelle le Président n'a pas béni, ni fait de signe de la croix, sur le cercueil de Johny !

  • Dans cette vague déferlante démesurée depuis quelques jours, il semble que la classe politique saisie par le blues, se pensait en devoir d’en rajouter encore plus dans l’éloge populaire … Une sorte de présence en noir où elle s’est tenue soudée pour la circonstance et a manifesté de l’émotion au moindre souvenir que ce soit pour Hallyday ou que ce soit pour d’Ormesson également : cela s’appelle faire de la politique (surtout être présent pour l’audimat ! c’est tout un métier).
    Il y a vraiment de quoi rester perplexe devant tout cet emballement médiatique ou politique qui a même réveillé ceux qui ignoraient le chanteur jusqu’alors.

    Ce n'est pas de la politique, mon (ou ma) chèr(e) , c'est de la récupération. L'important est d'être vu, vous avez raison. Pour la sincérité des politiques, on verra demain ou plus tard ou même peut-être jamais.

    A tout cet emballement j'aime mieux la sincérité et la pudeur de Jacques Dutronc:
    " Je préfère pleurer dans mon coin, je ne veux pas qu'on me voie .. Il y a des professionnels pour ça et je n'en fais pas partie".

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]