Hommage à Johnny, Sarkozy au bord des larmes

Hommage à Johnny, Sarkozy au bord des larmes©Images BFM TV
A lire aussi

Source lopinion, publié le vendredi 08 décembre 2017 à 10h10

Ce vendredi, Nicolas Sarkozy et son épouse ont rendu un ultime hommage à Johnny Hallyday en se rendant au funérarium où il repose.

C'est un Nicolas Sarkozy très ému qui est apparu ce vendredi. L'ancien président de la République et son épouse ont rendu un ultime hommage ce vendredi, à Johnny Hallyday en se rendant au funérarium où il repose.



"Quand on voit quelqu'un qu'on a bien connu, qui représente tellement, qui représentait la vie, la force, et qu'on le voit dans son cercueil, ça ramène à la fragilité de la vie, à la fragilité de la destinée de chacun, au mystère de la vie... " a dit l'ex-chef de l'Etat à BFMTV.

"Johnny va laisser un grand vide que personne ne pourra jamais combler" a encore ajouté Nicolas Sarkozy insistant : "c'est vraiment un bout de nos vies qui s'en va".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
72 commentaires - Hommage à Johnny, Sarkozy au bord des larmes
  • Jean-Philippe Smet et décédé. Mais Johnny Hallyday lui est éternel. Jamais il ne disparaîtra de la mémoire d'une grande partie des français, celle qui aime la France à travers ses symboles et ses idoles...

  • on mesure toute la sincérité on y croit

  • attention à pas trop se pencher au bord

  • Encore un bon acteur ce monsieur que du cinéma

    Cinq ans de Hollande auront donc suffi pour que certains français perdent toute confiance en toutes formes de sincérité, fut-elle celle d'un ancien chef de l'Etat...

    vous ne respectez donc rien

  • des crocodiles ces gus.
    des larmes ? faut pas exagérer.
    ce chanteur a eu la chance d'avoir sa voie et beaucoup de chance avec ses sponsors.
    moi en tout cas j'en ferai pas une maladie.