Hommage à Arnaud Beltrame : un collège au cœur de la polémique dans les Alpes-Maritimes

Hommage à Arnaud Beltrame : un collège au cœur de la polémique dans les Alpes-Maritimes
Le gendarme Arnaud Beltrame, décidé le 23 mars lors d'une prise d'otages à Trèbes, dans l'Aude

Orange avec AFP, publié le mardi 24 avril 2018 à 11h57

Un collectif de parents d'élèves de Pégomas, près de Cannes, refuse que le futur collège de la commune porte le nom du gendarme assassiné en mars dernier, pour des raisons de sécurité, selon Nice Matin. Dans le même temps, un lycée de la région lyonnaise vient d'être baptisé Arnaud-Beltrame.

Le choix ne passe pas auprès des parents. Un groupe d'habitants des Alpes-Maritimes s'oppose à ce que le nouveau collège de leurs enfants porte le nom d'Arnaud Beltrame, le gendarme tué lors de l'attaque du supermarché de Trèbes, le 23 mars dernier dans l'Aude. "Au-delà de l'émotion que l'acte de sacrifice de ce gendarme suscite, le collège de Pégomas, avec cette identité, devient potentiellement une cible à des attaques criminelles", expliquent les parents d'élèves dans les colonnes de Nice Matin, mardi 24 avril. 

"Angoissant"

"Ce choix est angoissant, symbolique de la mort d'un homme dans un contexte de menace terroriste. Les enfants de 10 à 14 ans ont le droit d'étudier et de grandir sans ce poids permanent sur les épaules", poursuivent-ils. "L'histoire compte beaucoup d'autres héros reconnus comme des modèles possibles pour la jeunesse. Le nom d'un établissement scolaire ne doit pas être choisi dans l'immédiateté de l'émotion et de l'actualité. Nous souhaiterions que le nom de 'collège Rosa Centifolia' ou 'collège Rose de mai' puisse faire l'objet d'une étude." Le collectif des parents d'élèves a demandé à être reçu par le conseil départemental.

Un lycée Arnaud-Beltrame près de Lyon

Dans le même temps, Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a annoncé lundi la construction d'un nouveau lycée à Meyzieu, près de Lyon, qui portera lui aussi le nom d'Arnaud Beltrame.

Le colonel Beltrame, 44 ans, avait été mortellement blessé au cou par Radouane Lakdim, dans le magasin Super U de Trèbes, après s'être substitué à une otage. Un hommage national lui avait été rendu aux Invalides. À Pau, le conseil municipal a voté en faveur d'une proposition du maire François Bayrou (MoDem) de baptiser une rue de la ville au nom d'Arnaud Beltrame. Cette rue devrait se situer dans un quartier neuf de la ville.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.