Hommage à Arnaud Beltrame : « Il était de ces fils que la France s'honore de compter dans ses rangs », déclare Emmanuel Macron

Hommage à Arnaud Beltrame : « Il était de ces fils que la France s'honore de compter dans ses rangs », déclare Emmanuel Macron©Public Sénat

Public Sénat, publié le mercredi 28 mars 2018 à 13h50

Sur l'esplanade des Invalides, le chef de l'État a salué « l'esprit français de résistance » du gendarme Arnaud Beltrame qui a donné sa vie lors de l'attaque jihadiste dans l'Aude vendredi. Emmanuel Macron appelle « chaque citoyen » à « un regain de vigilance et de civisme » face à « l'islamisme souterrain ».

« Il a pris une décision qui n'était pas seulement celle du sacrifice mais celle d'abord de la fidélité à soi même, de la fidélité à ses valeurs, de la fidélité à ce tout ce avait toujours été et voulu être, à tout ce qui le tenait [...] Un soldat aussi aguerri sentait sûrement qu'il avait rendez-vous avec la mort »



Selon le chef de l'État, « l'exemplarité était pour lui une vertu cardinale ». Ses collègues, blessés durant l'assaut, ont aussi reçu un hommage de la part du président de la République, de même que les soldats qui ont perdu la vie dans les théâtres d'opérations extérieures. « Tous ont droit à notre respect inconditionnel ».

« Son destin ne lui appartenait pas tout à fait. Il l'avait en partie lié avec quelque chose de plus élevé que lui-même car il était un engagé et il avait juré de faire corps avec quelque chose de plus grand et plus haut. Cet idéal, c'était le service de la France » a poursuivi le chef de l'État dans l'un des moments forts de son éloge.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
95 commentaires - Hommage à Arnaud Beltrame : « Il était de ces fils que la France s'honore de compter dans ses rangs », déclare Emmanuel Macron
  • Alors là, le modérateur est vraiment zélé, au point d'être suspect et de se départir de son rôle !
    Que peut-on reprocher à mon commentaire ? De la pertinence d'un commentaire à la mise au pas politique, il n'y a plus de doute !
    La loi du 6 janvier 1978 est là pour punir toute personne ayant usé de moyens informatisés pour porter préjudice aux citoyens. Manifestement, c'est encore le cas avec "un a priori" très marqué. Je me réserve donc la possibilité d'agir en conséquence. Je ne vous dit pas bravo !
    J'avais écrit :
    Très bel hommage ! J'ai apprécié l'essentiel du discours mais je n'ai relevé aucune mesure qui soit de nature à éradiquer le mal. Sur la base de l'action héroïque du Colonel Beltrame, faire de tous les Français des héros, c'est plutôt habile mais cela ne répond pas à la problématique du terrorisme islamique. Circulez, il n'y a rien à dire et ça va continuer comme avant !

  • assez de ces jérémiades ( mais honneur à ce militaire lui seul à la reconnaissance des citoyens , les politiques du pas de vague surtout méritent que le mépris ) il faut passer au combat par tous les moyens même s'il faut des méthodes spéciales , il n'y a que le résultat qui compte face à ces égorgeurs .

    par tous les moyens FN

  • Les dirigeants successifs sont tous coupables de ce qui arrive car ils ne savent pas ou
    ne veulent pas prendre les mesures drastiques qui s'imposent. Avec des frontières
    ouvertes à tous les vents, avec des quartiers de non-droit, avec des jugements qui
    sont loin d'être à la hauteur des forfaits accomplis, il ne peut en être autrement et il
    n'en sera jamais que de plus en plus sans des réactions fortes à l'égard de ces
    parasites de société qui ne méritent pas d'être sur le territoire national.

  • En espérant que les jeunes est bien compris le discours ! Au fait au JT de 13H TF1 a montré une classe d'une école privée (je n'y ai pas vu de mixité) et le journaliste a donné la parole à quelques jeunes. J'aurai bien voulu voir ce même reportage dans une école publique en zone sensible !

  • En attendant la France ne s'honore pas d'avoir un président et un gouvernement aussi passif et incompétent pour combattre le fléau du terrorisme...

    Marine aurait fait mieux !!Dommage que la djihadiste s'appelle aussi Marine !!