L'ancien ministre Hervé Gaymard, à la fois président de département et haut fonctionnaire à Bercy

L'ancien ministre Hervé Gaymard, à la fois président de département et haut fonctionnaire à Bercy
Hervé Gaymard le 9 mai 2017 au siège du parti Les Républicains (LR) à Paris.
A lire aussi

Orange avec AFP-Services, publié le mardi 12 février 2019 à 15h16

L'ex-ministre de Jean-Pierre Raffarin cumule deux activités professionnelles : il est président du conseil départemental de Savoie et haut fonctionnaire, comme le révèle Le Parisien. Le quotidien s'interroge sur la gestion de son emploi du temps.

Selon les informations du Parisien mardi 12 février, l'ancien ministre de l'Économie et des Finances Hervé Gaymard préside le conseil départemental de Savoie et serait également haut fonctionnaire, rémunéré par le ministère de l'Économie et des Finances. Il toucherait ainsi 4.033 euros net en tant qu'élu local et 7.596 euros net pour ses fonctions d'administrateur civil hors classe à Bercy. 

Hervé Gaymard, occupant de Bercy dans le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, serait le seul président de département à être également fonctionnaire en activité, selon le quotidien francilien.

Aucune modification de déclaration d'intérêt depuis 2015

Hervé Gaymard n'aurait "pas modifié sa déclaration d'intérêt auprès de la  Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP)", croit également savoir Le Parisien. Or, "comme l'indique le Guide du déclarant de cette autorité administrative indépendante, tout changement de statut de l'élu qui entraîne un changement d'activité (d'intérêt) implique une modification de la déclaration d'intérêt", écrit le quotidien. 

Toutefois, ne pas modifier sa déclaration n'est pas "répréhensible pénalement". Le président du conseil départemental de Savoie n'aurait donc rien modifié depuis 2015, année de sa dernière déclaration. 

Président de département et haut fonctionnaire, un cumul autorisé

Quel a été le parcours d'Hervé Gaymard depuis cette date ? Il était député de Savoie et président du conseil de Savoie jusqu'en 2017. L'entrée en vigueur de la loi sur le non-cumul des mandats l'a poussé à choisir entre sa fonction de député et celle de président de département. Il a choisi ce dernier poste et a repris une activité de haut fonctionnaire, la loi n'interdisant pas aux conseillers départementaux d'exercer une activité de fonctionnaire, contrairement aux députés. 

Rémunéré, mais sans affectation

Jusqu'à septembre 2018, le fonctionnaire Hervé Gaymard est resté en attente d'affectation mais percevait son salaire de 7.596 euros, assure Le Parisien. "Depuis, l'énarque Gaymard s'est vu confier par les ministres chargés des Affaires étrangères et de l'Économie et des Finances une lettre de 'mission entreprise en Afrique'", détaille le quotidien.  

Il devrait rendre un rapport à la fin du mois de mars, mais n'aurait pour l'heure effectué aucun déplacement en Afrique. Il disposerait d'un bureau au ministère, d'une assistante et de l'appui d'un collaborateur de Direction générale du Trésor. "Plusieurs sources disent très rarement le croiser dans les couloirs", écrit Le Parisien. Par ailleurs, l'ex-ministre n'utiliserait aucune des autorisations d'absence et crédits d'heures mis à sa disposition par Bercy pour lui permettre d'assurer sa fonction de président de conseil départemental.

En 2005, "l'affaire Gaymard"

En 2005, Le Canard enchaîné révélait que l'État payait pour Hervé Gaymard, sa femme et leurs huit enfants un duplex privé de 600m² avenue Montaigne à Paris, au prix de 14.000 euros par mois. Face à l'ampleur de "l'affaire Gaymard", celui-ci avait démissionné du gouvernement et remboursé les loyers payés par l'État, ainsi que les travaux engagés dans le logement. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.