Héritage de Johnny Hallyday : la justice gèle une partie des royalties

Héritage de Johnny Hallyday : la justice gèle une partie des royalties
La famille Hallyday réunie lors des funérailles de Johnny, le 9 décembre à l'église de la Madeleine, à Paris

Orange avec AFP, publié le mardi 18 décembre 2018 à 15h15

La justice donne en partie raison à David et Laura Smet. Mardi 18 décembre, les juges ont ordonné le gel d'un tiers des revenus tirés des ventes d'albums de Johnny Hallyday.

Les enfants du chanteur réclamaient que 75% des royalties soient bloqués.

C'est un nouveau rebondissement dans l'affaire de l'héritage de Johnny Hallyday. Les juges ont décidé mardi de geler 37,5% des royalties touchés pour chaque disque vendu. Depuis bientôt un an, David Hallyday et Laura Smet contestent le testament de leur père, dans lequel le chanteur lègue l'ensemble de sa fortune à sa dernière épouse, Laeticia Hallyday, ainsi qu'à leurs deux filles, Jade et Joy. Face à la justice, les deux enfants aînés du rockeur réclamaient que soient mis sous séquestre les trois quarts des revenus tirés des ventes d'albums.



L'album posthume du chanteur, "Mon pays c'est l'amour", s'est écoulé à plus d'un million d'exemplaires depuis le 19 octobre. Dans son testament, rédigé aux États-Unis, Johnny Hallyday a notamment prévu de regrouper l'ensemble de son patrimoine dans un trust, basé en Californie, dont l'unique bénéficiaire est son épouse. La prochaine étape de ce dossier complexe devrait se jouer à Nanterre, où une audience est prévue le 22 mars pour décider de la compétence de la justice française pour trancher le litige de l'héritage Hallyday.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.