Hérault : le directeur d'un Intermarché annule un référendum qui prévoyait de supprimer les vacances d'été de ses employés

Hérault : le directeur d'un Intermarché annule un référendum qui prévoyait de supprimer les vacances d'été de ses employés
Photo d'illustration d'un magasin Intermarché.

, publié le samedi 25 août 2018 à 21h49

Dans une lettre adressée à ses salariés, le directeur du magasin regrette que lors de "nos deux mois les plus forts vous prenez tous ou presque des congés".

Marche arrière. Alors que le directeur du magasin Intermarché de Villemagne-l'Argentière (Hérault) avait prévu la tenue d'un référendum d'entreprise portant sur la suppression des congés de juillet et d'août de ses salariés, ce dernier n'aura pas lieu, rapporte France Bleu.

En cause : la non anonymisation des réponses.



Dans une lettre adressée à ses salariés, et rendue publique sur twitter, le directeur du magasin regrette que lors de "nos deux mois les plus forts vous prenez tous ou presque des congés... C'est pourquoi je souhaite supprimer les vacances durent la saison (Juillet et Août)".



A la fin de la lettre, il demande aux salariés de se prononcer sur la suppression, ou non, des congés mais de manière non anonyme "car je considère que nous devons tous assumer nos décisions" écrit-il. Problème : l'employeur a l'obligation de garantir le secret de la consultation, selon le code du travail rappelle France Bleu.

La direction a finalement annulé le référendum.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.