Haute-Saône : alerte à la leptospirose, la "maladie des rats" après trois cas constatés chez des baigneurs

Haute-Saône : alerte à la leptospirose, la "maladie des rats" après trois cas constatés chez des baigneurs
Une étendue d'eau (illustration)

, publié le samedi 03 août 2019 à 08h25

"L'ensemble des activités de baignade et de loisirs aquatiques en eau douce présente un risque d'exposition aux bactéries responsables de la leptospirose", prévient la préfecture du département.

En se baignant dans une "zone non contrôlée" en Haute-Saône, trois personnes ont contracté la leptospirose, une maladie infectieuse potentiellement mortelle surnommée la "maladie des rats" car souvent véhiculées par ces rongeurs. Informée de ces contaminations par l'Agence régionale de santé de Bourgogne-Franche Comté, la préfecture a lancé une alerte à la leptospirose dans le département vendredi 2 août. 

"L'ensemble des activités de baignade et de loisirs aquatiques en eau douce présente un risque d'exposition aux bactéries responsables de la leptospirose", indique la préfecture dans un communiqué rappelant que "la baignade doit se pratiquer dans des zones surveillées faisant l'objet d'un contrôle sanitaire". "La contamination de l'homme se fait par contact de l'urine des animaux infectés avec les muqueuses (nez, bouche, yeux), les plaies", précise la préfecture dans son communiqué. 



La leptospirose, maladie à prédominance estivale, est due à des bactéries présentes dans les urines des animaux, essentiellement les rongeurs, qui peuvent contaminer les rivières, les étangs ou encore les piscines naturelles. Après l'incubation, de trois à une vingtaine de jours, la maladie se manifeste dans la majorité des cas par des signes ressemblant à la grippe (forte fièvre avec frissons, douleurs musculaires et articulaires, maux de tête, troubles digestifs).



Les formes graves peuvent entraîner une atteinte de tous les organes (défaillance multiviscérale) potentiellement mortelle, avec une insuffisance rénale, des hémorragies et une jaunisse. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.