Haute-Marne : un boulanger met la clé sous la porte à cause de son four

Haute-Marne : un boulanger met la clé sous la porte à cause de son four©Capture Google Street View

, publié le vendredi 03 janvier 2020 à 20h43

Selon les informations du Parisien, une boulangerie familiale est contrainte de fermer définitivement en raison des nuisances sonores de son four.

Son voisin a finalement eu gain de cause devant la justice. Depuis huit ans, Eric Gallien, boulanger à Langres (Haute-Marne), était en conflit avec son voisin.

Comme le révèle Le Parisien, ce dernier avait déposé plainte pour nuisance sonore en raison du bruit engendré par le four à cuisson de l'artisan. "J'ai fait une dernière tentative auprès de la cour d'appel de Dijon mais, cette fois, j'ai épuisé tous les recours", explique le boulanger dans les colonnes du quotidien. Et d'ajouter, désabusé : "J'ai 58 ans, je suis à quatre ans de la retraite et je n'en peux plus de tenir ma société à bout de bras."



Contraint de réaliser des travaux de conformité estimés à 125 000 euros afin de réduire le bruit de son four de cuisson, l'artisan s'est retrouvé au pied du mur. "Je ne peux pas les réaliser car leur coût mettrait en péril la pérennité de mon entreprise", explique-t-il. Pour les commerçants de la commune, cette nouvelle est un véritable choc. "C'est une catastrophe pour eux, mais aussi pour nous. Ça affole un peu tout le monde car il fournit les cantines, les écoles, l'hôpital et la dizaine de restaurants de Langres. C'est LE boulanger de la ville, avant lui, c'était son père et sa mère : c'est une institution familiale ici", confie au Parisien Daniel Perrin, le chef de cuisine du Grand Hôtel de l'Europe.




Selon les précisions du quotidien, les salariés recevront d'ici mi-janvier les lettres de préavis de licenciement. La boulangerie, elle, devrait fermer définitivement d'ici début mars. Eric Gallien devra verser jusqu'au 29 janvier des indemnités journalières de 100 euros à son voisin pour nuisances sonores. La boulangerie familiale était installée depuis 57 ans.



 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.