Haute-Garonne : un randonneur survit à une chute de 300 mètres

Haute-Garonne : un randonneur survit à une chute de 300 mètres©Panoramic (image d'illustration)
A lire aussi

, publié le dimanche 28 février 2021 à 16h00

Comme le rapporte La Dépêche du Midi, un Toulousain de 65 ans est tombé alors qu'il randonnait sur des barres rocheuses en direction du col pyrénéen du Port du Vénasque, à proximité de Luchon, samedi 27 février. D'autres marcheurs ont donné l'alerte.

"C'est vraiment un miraculé." Sébastien Lucéna, commandant du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Luchon (Haute-Garonne), est formel. Ses hommes ont porté secours à un randonneur qui avait chuté sur près de 300 mètres, samedi 27 février, rapporte La Dépêche du Midi. Parti de Luchon, le Toulousain avançait en direction du col pyrénéen du Port du Vénasque quand d'autres marcheurs l'ont vu tomber. Il était aux environs de 12h30 quand ils ont alerté les secours.



Après une perte de connaissance d'une dizaine de minutes, l'homme âgé de 65 ans s'est laissé glisser sur une centaine de mètres. Rejoint par les secouristes, il a été médicalisé sur place. "Nous l'avons trouvé en état d'hypothermie. Une équipe du PGHM l'a rejoint à pied et il a été évacué par l'hélicoptère de Pamiers vers le service d'aide aux urgences vitales de Purpan", détaille Sébastien Lucéna. Polytraumatisé, le sexagénaire souffre notamment de blessures au visage.

Une neige dure et glissante

Parti en tenue de trail, le marcheur portait des baskets dont les petits crampons n'ont pas suffisamment adhéré sur le manteau neigeux très dur et glissant. "Déjà, il a eu de la chance que d'autres randonneurs l'aient vu tomber, sinon, nous ne l'aurions retrouvé que beaucoup plus tard. Et quand on voit où il est passé, c'est inouï. L'an dernier, un militaire de Pau avait chuté au même endroit, il ne s'en était pas sorti", explique au quotidien Sébastien Lucéna.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.