Haute-Corse : 350 hectares brûlés dans le Cap, plusieurs autres départs de feu

Haute-Corse : 350 hectares brûlés dans le Cap, plusieurs autres départs de feu
Deux Canadairs sont intervenus dès le lever du jour pour tenter d'éteindre le feu (photo d'illustration).
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 11 août 2017 à 20h05

Le nord de l'île est à nouveau en proie aux flammes depuis la nuit dernière. Plusieurs autres départs de feu sont également survenus dans plusieurs communes de la Haute-Corse.

Un nouvel incendie s'est déclaré sur la côte ouest du Cap Corse, vendredi, aux alentours de minuit, au niveau de la commune d'Ogliastro.

Selon un nouveau bilan des pompiers, 350 hectares hectares sont partis en fumée après une dégradation de la situation en fin de matinée, rapporte France 3 Corse Via Stella.

Il continuait vendredi soir sa progression vers l'Est aidé par des vents violents. "Le feu a basculé du côté Est, une zone plus urbanisée, et se dirige vers la commune de Sisco", a indiqué un responsable des secours, précisant que l'incendie "se propage très vite" en raison de la pente.



Les fortes rafales de vent dans la zone ont contraint les avions mobilisés sur cet incendie à retourner au sol. Deux Canadair sont intervenus dès le lever du jour pour traiter le feu dans sa partie inaccessible. Quatre Tracker et un Dash 8 ont complété ce dispositif aérien dans la matinée.

240 hommes et 45 engins sont toujours sur place pour tenter de maîtriser les flammes qui progressent vers la crête.

"Il s'agit de gros maquis, dans une zone difficilement accessible de nuit", expliquent les pompiers du Service départemental d'incendie et de secours de Haute-Corse (Sdis 2B).

Dans la nuit, une cinquantaine d'habitants du village d'Ogliastro ont été confinés et une vingtaine de femmes et d'enfants de la communie voisine d'Olcani ont été mis en sécurité, a précisé le Sdis 2B à France 3.

MULTIPLES DÉPARTS DE FEU DANS L'ÎLE

Un autre feu s'est par ailleurs déclenché la nuit dernière au niveau du col de Teghime, sur la commune de Barbaggio, au-dessus de Bastia. Des témoins ont alerté les pompiers et ont éteint eux-mêmes le départ de feu.

Un autre incendie s'est déclaré en fin de matinée vendredi sur la Plaine Orientale, dans la commune de Serra-di-Fiomurbo (Est). Il a été rapidement maîtrisé grâce aux moyens aériens et a parcouru 6 hectares de végétation.

Les pompiers sont également intervenus sur trois départs de feu sur la la commune d'Altiani (Est). Ils étaient en passe d'être maîtrisés vendredi après-midi.

Enfin, un nouvel incendie s'est déclaré en milieu d'après-midi sur la commune de Manso, dans la Haute vallée du Fango (Ouest). Les Canadair sont déployés.



DE FORTES RAFALES DE VENTS

La situation ne devrait pas s'améliorer car un vent violent est annoncé sur le nord de l'île, prévient Météo France, avec des rafales pouvant atteindre 130 km/h. Jeudi 10 août, la préfecture avait d'ailleurs diffusé un communiqué plaçant le risque d'incendie à un "niveau exceptionnel" dans le département.

4 groupes d'intervention ont été dépêchés sur place, soit une soixantaine de pompiers, qui sont régulièrement mobilisés depuis la mi-juillet. 7.000 hectares de forêts et de maquis ont été ravagés sur l'île ces dernières semaines.

En début de semaine, les pompiers de Haute-Corse avaient publié une lettre ouverte "aux citoyens et aux incendiaires", faisant état de leur "écoeurement", "épuisement", et "surexposition humaine et matérielle".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU