France

Hausse des salaires : la CFDT demande des sanctions pour les entreprises qui n’augmentent pas les salaires

La secrétaire générale de la CFDT, Marylise Léon, a demandé jeudi 7 septembre dans la matinale de RTL à ce que les entreprises qui n’augmentent pas les salaires de leurs employés soient sanctionnées.

Invitée sur RTL jeudi 7 septembre, la secrétaire générale de la CFDT est à nouveau montée au front à propos de la question des salaires. "Si les employeurs ne jouent pas le jeu, l'Etat doit pouvoir leur supprimer un certain nombre d'aides. Il existe des exonérations de cotisations jusqu'à 1,6 SMIC : si les employeurs ne jouent pas le jeu, ils ne doivent plus bénéficier de ces exonérations, c'est un enjeu démocratique", a déclaré Marylise Léon.

Une conférence sociale est prévue en octobre

Cette sortie fait référence à l’annonce d’Emmanuel Macron qui a officialisé qu’une conférence sociale se tiendra en octobre pour aborder le sujet des salaires. La patronne de la CFDT souhaite aussi accélérer les choses, et donc sanctionner certaines entreprises. "Il y a des secteurs qui le font, d'autres qui rechignent bien plus. On a fait le point sur les branches professionnelles, il y en a encore 88 qui ont des coefficients sous le SMIC", a-t-elle précisé sur RTL.

Marylise Léon prend notamment l’exemple des laboratoires médicaux où "les négociations sont très difficiles". Ces propos font écho à ceux de Patrick Martin, le président du Medef, qui évoquait il y a quelques jours sur Franceinfo, "qu’il y avait 150 branches en retard sur l'augmentation du SMIC, il y en a désormais 80. A la fin des fins, il y aura un tout petit nombre de branches qui n'aura pas conclu d'accord de revalorisation".

publié le 7 septembre à 11h35, Romain Strozza, 6Medias

Liens commerciaux