Hausse des prix du gaz et de l'électricité : l'idée du gouvernement pour limiter la casse

Hausse des prix du gaz et de l'électricité : l'idée du gouvernement pour limiter la casse©Panoramic

publié le lundi 13 septembre 2021 à 18h40

Ce lundi 13 septembre, sur LCI, Bruno Le Maire a affirmé que l'exécutif envisageait d'avoir recours au chèque énergie pour que les citoyens français conservent leur pouvoir d'achat si les tarifs du gaz et l'électricité continuaient à grimper.
 
La hausse des prix du gaz et de l'électricité va frapper durement les Français au portefeuille. Le gouvernement en a conscience, et pour limiter l'impact de ces augmentations, il pourrait bien avoir recours au chèque énergie.

Invité de LCI, lundi 13 septembre, le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire a confirmé cette hypothèse : "Nous regarderons dans les semaines qui viennent si, oui ou non, il est nécessaire d'utiliser le chèque énergie (...) Il peut être un instrument efficace pour protéger les Français face à l'augmentation des prix de l'énergie si jamais ces prix continuaient à augmenter." Le chèque énergie est une aide financière aidant les familles aux revenus les plus modestes. Il permet de bénéficier d'un montant visant à réduire leur facture de gaz et d'électricité. Au total près de 6 millions de Français jouissent de l'aide initiée par le gouvernement, attribuée sous condition de ressources.


Une hausse de 8% du gaz en septembre, l'électricité devrait suivre

Depuis quelques mois, le tarif du gaz n'a de cesse d'augmenter. 8%, c'est le taux d'augmentation des prix notamment enregistré en septembre 2021. Si l'électricité n'a pas atteint ce pourcentage, cela ne devrait pas tarder. Selon BFMTV, au début de l'année 2022, les prix devraient ainsi augmenter également de 8%. Voulant à tout prix préserver le pouvoir d'achat des Français malgré la crise sanitaire, le gouvernement se penche donc sur toutes les solutions possibles pour limiter la casse. Selon les propos du ministre de l'Économie, cette hausse ne serait que temporaire et devrait se stabiliser au cours de l'année prochaine. Malgré cela, Bruno Le Maire n'a pas proscrit l'idée, si la situation l'exigeait en raison de facture d'énergie qui flamberaient, d'une aide fiscale pour préserver le pouvoir d'achat des Français, objectif du gouvernement, le tout en rappelant sur LCI qu'il n'y a "aucun risque d'inflation systémique".
 
L'élection présidentielle de 2022 arrivant à grands pas, le gouvernement sait que s'il réussit à conserver le pouvoir d'achat des ménages en France, malgré les exceptionnels dégâts d'une crise sanitaire sans précédent, cela pourrait se révéler un atout de taille pour garder la confiance des électeurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.