Haïti : qui sont les deux religieux français enlevés ?

Haïti : qui sont les deux religieux français enlevés ?
(illustration)

publié le lundi 12 avril 2021 à 13h45

Les ravisseurs réclament une rançon d'un million de dollars.

Sept religieux catholiques, dont cinq Haïtiens et deux Français, ont été enlevés dimanche 11 avril à Haïti. Le groupe a été kidnappé en matinée à la Croix-des-Bouquets, près de la capitale Port-au-Prince, alors qu'il "se rendait à l'installation d'un nouveau curé".

Les ravisseurs réclament un million de dollars de rançon.


Le groupe comprend quatre prêtres et une religieuse haïtiens. Deux Français originaires de l'Ouest de la France font aussi partie des personnes enlevées. Le premier ressortissant français kidnappé est une religieuse du département de la Mayenne, Agnès Bordeau. Cette dernière fait partie de la Congrégation des sœurs de la providence de la Pommeraye, basée dans le Maine-et-Loire, selon franceinfo.

L'autre religieux français enlevé est le père Michel Briand, originaire d'l'Ille-et-Vilaine et vivant en Haïti depuis plus de trente ans. Âgé de 67 ans, il est membre de la société des prêtres de Saint-Jacques, un groupe de missionnaires en Haïti et au Brésil basé à Guiclan dans le Finistère, rapporte France Bleu Armorique. Selon la même source, Michel Briand avait été blessé par balles en août 2015 dans une rue de la capitale haïtienne. 

La Conférence des évêques de France et la Conférence des Religieux et Religieuses de France ont exprimé de leur côté "leur très vive inquiétude" et "enjoignent les ravisseurs de libérer les hommes et les femmes de paix qu'ils ont enlevés et de ne pas ajouter encore de la haine là où se trouvent déjà la pauvreté et l'insécurité". La police soupçonne un gang armé actif dans le secteur, baptisé "400 Mawozo", d'être à l'origine de cet enlèvement, selon une source dans ses rangs.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.