Guadeloupe: Lucette Michaux-Chevry, un "caractère d'acier" qui laisse "un héritage fort"

Chargement en cours
La sénatrice Lucette Michaux-Chevry à la sortie de l'Elysée, en février 2009 à Paris
La sénatrice Lucette Michaux-Chevry à la sortie de l'Elysée, en février 2009 à Paris
2/4
© AFP

publié le dimanche 12 septembre 2021 à 11h04

Lucette Michaux-Chevry, décédée jeudi à 92 ans, laisse à la politique guadeloupéenne un "héritage fort", marqué par "l'amour du pays", un "caractère d'acier" qui a "ouvert la voie aux femmes en politique", même s'il a été terni par des affaires de corruption.

"Lors de son retrait de la vie politique en 2019, on s'interrogeait sur la pérennité de l'héritage qu'elle laissait à la nouvelle génération, à qui elle a inculqué cet amour du pays pour lequel elle s'est tant donnée", salue le président de Région, Ary Chalus, dans un texte publié sur Facebook.

"Elle aimait transmettre, rappelle Olivier Serva, député de Guadeloupe, qui, comme bon nombre d'élus, visitait la "Grand Madamn la" pour y prendre conseil. "Elle me disait son inquiétude pour la Guadeloupe et qu'il fallait (...) transcender les partis, défendre le pays". "Nous échangions souvent sur des problématiques qui intéressaient notre territoire", se souvient le maire Christian Baptiste (DVG) qui "garde une profonde reconnaissance pour ses conseils".

Lucette Michaux-Chevry, malgré ses mandats nationaux (députée et sénatrice) et sa présence régulière à Paris a toujours su garder un pied en Guadeloupe et un œil sur les acteurs politiques locaux. 

"Lorsque j'ai été élue sénatrice, alors qu'elle ne me connaissait pas tellement, elle m'a prise dans ses bras pour me dire qu'elle était fière de moi", se souvient aussi pour l'AFP Victoire Jasmin, sénatrice PS de la Guadeloupe. "Je me suis sentie comme une petite fille quand elle m'a dit qu'il fallait porter haut les valeurs de l'île".

- "Madame le président" -

Car, la dame de Basse-Terre est un modèle pour les nombreuses femmes politiques de l'île, pour sa capacité à s'imposer, dans un monde très masculin. "Elle nous a ouvert la voie, à nous les femmes, explique Josette Borel-Lincertin, ex-présidente du Département. Elle nous a montré que la femme qui entre en politique doit avoir des valeurs chevillées au corps et un caractère d'acier". 

En Guadeloupe, la poigne de celle qui se faisait appeler "Madame le Président" forçait l'admiration. "Il y avait une espèce d'aura autour d'elle, qui faisait que tout le monde inclinait la tête presque instinctivement", se souvient Raphaël Lapin, jeune loup ambitieux de la politique locale, qui a aussi pu "la rencontrer pour échanger sur la fondation de mon mouvement". Cette proche de Jacques Chirac "menait des réunions de main de maître et tenait en respect ses interlocuteurs quels qu'ils soient", raconte-t-il évoquant le souvenir d'une réunion sur l'eau en présence de deux ministres. 

"Lors de l'ouragan Lenny, (1999, ndlr) (...) j'ai tout perdu, relate Doudou Diez, sa couturière à Basse-Terre. (...) Je n'avais pas encore eu le courage de préparer un dossier, mais avant même, elle m'a envoyé un chèque. J'ai su qu'elle avait donné aux autres commerçants et artisans du littoral". Alors, si la sphère politique s'accorde sur des méthodes "d'un autre temps", on écarte très rapidement la face sombre des décennies Michaux-Chevry, émaillées de clientélisme et d'affaires de corruption, qui entâchent encore les carrières de certains politiciens locaux, jusqu'à celle de sa fille accusée de détournements de fonds et de concussion. 

Début 2019, la Communauté d'Agglomération du Sud Basse-Terre (CASBT) affichait un déficit abyssal, évalué à quelque 75 millions d'euros, qui laisse un goût amer aux Basse-Terriens: "Les impôts locaux sont les plus chers de Guadeloupe, alors que rien n'est fait", déplore Sandra, qui travaille dans le milieu judiciaire et tient à conserver l'anonymat. 

"En mourant, elle échappe à son procès", raille-t-elle, soulignant que Lucette Michaux-Chevry aurait dû se rendre au tribunal le 27 septembre afin de répondre, avec 15 autres personnes, des chefs d'accusation de détournement de fonds au sein de la CASBT lorsqu'elle la dirigeait avant de démissionner fin 2019. 

Jeudi soir, peu de temps après l'annonce du décès, la terre a tremblé en Guadeloupe et nombreux sont ceux qui y voient un mystique adieu de la Dame de Basse-Terre, dont les obsèques retransmises à la télévision, seront célébrées lundi à 10H00 (04H00 à Paris). 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.