Grogne sociale : le président interpellé

Grogne sociale : le président interpellé©CHRISTOPHE ENA / POOL

franceinfo, publié le vendredi 06 avril 2018 à 01h11

Derrière les sourires et les photos, Emmanuel Macron est ce jeudi 5 avril rattrapé par les mouvements sociaux dans cet hôpital de Rouen (Seine-Maritime). Des mécontents, il y en a justement à quelques dizaines de mètres de lui. Le chef de l'État est ciblé par la CGT notamment, des personnels médicaux, mais également quelques étudiants et cheminots. Le chef de l'État veut éviter toute arrogance, mais sur le fond des réformes, il ne lâche rien.

Édouard Philippe tente de faire tampon

Mais les syndicats de cheminots en demandent plus : ils souhaitent désormais que le chef de l'État s'implique personnellement dans cette crise à la SNCF. Dès ce matin, en effet, le Premier ministre a rappelé que la disparition du statut de cheminot pour les futures recrues n'était pas…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.