Grippe aviaire : 1.400 canards abattus en prévention

Grippe aviaire : 1.400 canards abattus en prévention

Un élevage de canards en mai 2017 à Baigts, dans le sud-ouest de la France.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le samedi 23 décembre 2017 à 22h25

C'est "à titre préventif" que les 1.400 canards d'un élévage des Landes, placé en quarantaine depuis jeudi après une suspicion de grippe aviaire, ont été abattus ce samedi " à Saint-Jean-de-Lier dans Les Landes. 

La grippe aviaire est de retour dans le sud-ouest. Les canards "prêts à gaver" d'un élevage de Saint-Jean-de-Lier, dans le sud des Landes, avaient été confinés après des prélèvements réalisés par l'éleveur lui-même. 

Ces échantillons avaient mis en évidence une "suspicion" de grippe aviaire, sans que le type de virus ne soit formellement identifié. 

Des analyses plus poussées ont permis de montrer "la présence d'une bande de virus influenza type H5", mais n'ont pas permis "d'en caractériser sa virulence", a indiqué la préfecture dans un communiqué. 

Abattage du troupeau

"Au regard de ces traces de virus H5 et sur avis du laboratoire national de référence et à titre préventif, la direction générale de l'alimentation a demandé l'abattage préventif du troupeau concerné", a ajouté la préfecture. Les 1.400 canards ont été abattus samedi matin. 

Parallèlement, l'interdiction de déplacement des palmipèdes a été réduit à deux communes, contre 16 au début de l'alerte. 

Dans son communiqué, la préfecture a salué "la très bonne réactivité de l'exploitant et de la profession dans le déclenchement et le traitement de cette alerte". 

Après les deux vagues d'influenza aviaire des hivers derniers, de nouvelles normes de biosécurité ont été mises en place qui, depuis le 1er décembre, requièrent notamment des analyses effectuées par l'éleveur avant chaque mouvement d'animaux. 

La filière espère se relancer

Début décembre, un virus détecté dans un élevage de canards du Lot-et-Garonne dans le cadre de ces nouvelles mesures s'était finalement révélé faiblement pathogène.

Aucun lien n'avait été établi avec les virus hautement pathogènes H5N1 et H5N8 ayant sévi en 2016 et 2017 dans le Sud-Ouest. En l'absence de risque pour la santé humaine, les canards n'avaient pas été abattus.  

Après les épizooties des hivers 2015-2016 et 2016-2017, et l'abattage de millions de palmipèdes, la filière mise sur les fêtes de fin d'année 2017 pour se relancer, malgré une production en baisse de 40% par rapport à 2015, dernière année normale de production.

 
70 commentaires - Grippe aviaire : 1.400 canards abattus en prévention
  • le 24 12 2017 à 15 13

    C'est tout de même curieusement fait l'esprit humain !

    il est capable d’accepter de faire mourir des animaux en prétendant vouloir leur bonheur au nom du principe de précaution et est capable pour lui même, de faire démonstration d' acharnement thérapeutique en prétendant que c'est bon pour son esprit !
    Dit autrement, plus l'Homme s'acharne à vouloir faire vivre son esprit malade et plus il en devient malade à vouloir faire mourir des êtres qui sont moins malades que lui.

    Va-t-en comprendre Charles !

  • Tout cela tient "du complot" on s'arrange pour déclencher une pseudo grippe aviaire, 1 pour nous empêcher de produire du foie gras, 2 pour faire grimper les prix. En tout état de cause ce n'est pas naturel .....

  • Et ça continue !!! On va finir par nous faire croire que la grippe aviaire arrive d'un coup de baguette magique !!!! Les services de l'Etat (fraudes et Services Vétérinaires) ne contrôlent plus rien, mais ils savent que cette maladie est importée de l'Europe de l'est par le biais de petits canards pas chers !!!! Et les trafiquants s'en donnent à cœur joie avec leur magouilles qui passent presque toujours par les Pays Bas (chevaux roumains transformés en viandes bovines françaises !!!! viandes de cheval anglais immangeables car bourrées de phénylbutazone !!!! œufs au fipronil !!!! etc etc) sans jamais être inquiétés. La grippe aviaire tue en principe et sans distinction tous les oiseaux !!! Voyez vous des oiseaux sauvages morts en pagaille au bord des route ? Alors la grippe aviaire seulement dans les élevages de canards du sud ouest, vous croyez qu'elle arrive simplement d'un claquement de doigts ? ELLE Y EST IMPORTEE ET L'ADMINISTRATION NE VOIE RIEN !!!!!!! et ça va continuer tant que personne ne mettra fin aux agissements des trafiquants.

  • Arrêtez de manger du canard et de l'oie, ces animaux sont nourris avec des farines animales et quand il y a concentration d'animaux, bien sûr, il y a épidémie, rien ne vaut d'acheter chez un petit producteur qui lui sait d'ou vient son canard, son oie, son bœuf, son veau, et tout le restant

  • Et une dizaine de végan a été aperçue, rôdant autour de l'exploitation. Mais cela, les médias parisiens n'en parlent pas. Cherchez l'erreur. Rappelons-nous simplement que plusieurs de ces individus avaient été surpris à trimbaler des carcasses d'oiseaux contaminés autour des élevages dans le Gers il y a six mois . Ils avaient été rapidement identifiés mais la maréchaussée ne s'en était pas émue et les avaient relâchés immédiatement..

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]