Grigny : des policiers visés par des tirs de mortier

Grigny : des policiers visés par des tirs de mortier
Des brassards de police (illustration)

, publié le lundi 09 septembre 2019 à 09h05

Une patrouille de la police nationale a été la cible par de tirs d'engins pyrotechniques, dans un quartier dit sensible de Grigny (Essonne). Un agent a été légèrement blessé.

Des policiers ont été attaqués ce dimanche 8 septembre dans une cité de Grigny (Essonne), à la suite d'une course-poursuite, rapportent plusieurs sources concordantes.

Les graves échauffourées découlent d'un contrôle routier auquel le conducteur d'un véhicule suspect a refusé d'obtempérer après plusieurs infractions au code de la route.

Selon BFMTV, qui rapporte l'information, l'homme abandonne ensuite son véhicule puis prend la fuite à pied dans la cité de Grigny 2. C'est alors que les policiers qui le poursuivent sont visés des jets de pierres lancées par une dizaines de personnes. Les agents sont ensuite la cible de tirs d'engins pyrotechniques, lancés par un mortier. "C'est une vraie arme. C'est un tube dans lequel on met des feux d'artifice, de gros calibre, et les individus allument ces feux d'artifice en direction (...) de nos collègues. C'est dévastateur", s'indigne le secrétaire général du syndicat Unité SGP Police en Essonne, au micro de BFMTV.

Un des policiers attaqués a été légèrement blessé à l'avant-bras, et souffre de problèmes d'audition, selon la même source. "Pour se dégager, il a dû faire usage de son arme à plusieurs reprises vers le sol", rapporte une source proche de l'enquête citée par Le Parisien. "Aucune interpellation n'a pour l'heure été effectuée" précise le quotidien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.