Griezmann accueilli en héros chez lui à Mâcon

Chargement en cours
Le joueur de football français Antoine Griezmann salue ses fans dans sa ville natale de Mâcon, le 20 juillet 2018
Le joueur de football français Antoine Griezmann salue ses fans dans sa ville natale de Mâcon, le 20 juillet 2018
1/2
© AFP, PHILIPPE DESMAZES
A lire aussi

AFP, publié le vendredi 20 juillet 2018 à 21h46

Mâcon a accueilli en héros, vendredi soir, l'enfant du pays désormais champion du monde: Antoine Griezmann est venu saluer 8.000 de ses fans massés sous le balcon d'honneur de l'Hôtel de ville.

L'attaquant vedette est apparu à 19H30 pile, comme prévu, sous un énorme jet de confettis. "Merci beaucoup d'être venus, c'est une fierté d'être Mâconnais, d'être Français. C'est une joie, une fierté de porter ce maillot qui nous représente tous", s'est-il exclamé, sa petite fille dans les bras.

Outre le classique "I Will Survive" de Gloria Gaynor, le joueur de 27 ans a entraîné la foule dans un traditionnel ban bourguignon, suivi d'un clapping géant et de plusieurs chants.

Sortant de sa timidité habituelle, il a fait le show pendant plusieurs minutes, devant un public totalement conquis. "Je suis champion du monde, je vais me faire plaisir et demander à tout le monde de faire le L de Grizou!"

Le père du joueur, à ses côtés, a remercié "les Mâconnais, la Saône-et-Loire et la Bourgogne" pour leur soutien pendant la compétition. "C'était magique. Vous pouvez vous applaudir!"

Mais il est déjà temps de se quitter et de partir en vacances, annonce le joueur, qui quitte la foule 20 minutes après son arrivée, là encore pile à l'heure. "Ça a été vraiment un grand plaisir, ça a été quelque chose de grand. Je veux remercier mes coéquipiers, mon staff technique et médical, vous tous. On a aussi joué pour vous", lance-t-il.

Sébastien et Cyrille, deux amis quadragénaires, sont venus de la région lyonnaise avec leurs garçons pour saluer le champion. "Ce soir, c'est un moyen de prolonger la joie de la finale et de toute la Coupe du Monde", savoure Sébastien, qui arbore la tenue complète de son idole.

"Franchement, c'était top. J'étais bien placée, j'ai bien vu. Quand son père a parlé, on a vu tout le chemin qu'il a parcouru pour arriver là", exulte Emma, 18 ans, un drapeau français autour du cou.

La cérémonie était encadrée par un important dispositif de sécurité et la mairie de Mâcon avait prévenu que le joueur saluerait son public depuis le balcon mais qu'il n'y aurait aucune séance de signature d'autographes.

"J'étais un peu déçue de savoir qu'il n'y avait pas de dédicace mais je comprends: ce n'est pas possible pour des raisons de sécurité. Je suis là pour montrer à Griezmann ma reconnaissance. Toute la ville de Mâcon est derrière lui", explique Marion, 26 ans, maillot de l'équipe de France sur le dos, le numéro 7 --celui du joueur-- évidemment.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU