Grèves : pas de pénurie de carburants selon le gouvernement

Grèves : pas de pénurie de carburants selon le gouvernement
Une station-service en pénurie le 24 décembre 2019, à Marseille (Bouches-du-Rhône)
A lire aussi

, publié le samedi 28 décembre 2019 à 10h37

Selon le ministère de la Transition écologique, seulement 2% des stations-services françaises sont en pénurie.

Vendredi 27 décembre, le ministère de la Transition écologique a affirmé que plus de 98% des 11.000 stations-service ne connaissent pas de difficulté d'approvisionnement, malgré des mouvements de grève touchant certains sites pétroliers. Ainsi, les sept raffineries du pays continuent "toutes" leur production et "les professionnels considèrent la situation comme quasi-normale", affirme le ministère.

Pour sa part, le groupe pétrolier Total a indiqué que seulement 54 de ses 3.500 stations-service rencontraient des difficultés d'approvisionnement, contre 79 le jeudi 27 novembre. 


S'il se veut vigilant, le gouvernement déconseille aux automobilistes de procéder à des "pleins de précaution". "D'aucune utilité", ils risqueraient "en revanche de contribuer à créer des points de tension rencontrés sur certaines stations-service". Ainsi, des tensions sont constatées en régions Provence-Alpes-Côte D'Azur et Ile-de-France. Selon Total, 10% de ses stations en Paca (sur environ 200) et 4% en IDF (sur 330 stations) rencontrent des difficultés.


Cinq raffineries sur sept en situation normale 

D'après le ministère de la Transition écologique, les raffineries françaises ne souffrent pas vraiment de la grève : sur les sept présentes sur le territoire national, "cinq continuent d'assurer leurs expéditions normalement vers les 200 dépôts pétroliers" du pays. Par conséquent, deux "connaissent certaines difficultés d'expédition" comme celle de Grandpuits (Seine-et-Marne) où les expéditions sont bloquées depuis le 5 décembre et où la production est limitée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.