Grèves à la SNCF: ce qui attend les voyageurs

Grèves à la SNCF: ce qui attend les voyageurs

Les voyageurs commencent à se préparer au calendrier inhabituel de la longue grève annoncée à la SNCF d'avril à juin

AFP, publié le vendredi 23 mars 2018 à 11h35

Les voyageurs commencent à se préparer au calendrier inhabituel de la longue grève annoncée à la SNCF d'avril à juin, qui pourrait se doubler d'un conflit plus dur à l'initiative de SUD-Rail. Voici ce à quoi ils doivent s'attendre:

- Quels jours seront concernés par le mouvement? 

L'intersyndicale a appelé à une grève à partir du 3 avril, au lendemain du week-end de Pâques. 

Trois des syndicats représentatifs, la CGT, l'Unsa et la CFDT, appellent à la grève deux jours sur cinq, jusqu'au 28 juin. Cela concerne 36 journées prévues en avril, mai et juin, qui touchent les vacances de printemps, les ponts du mois de mai et les épreuves du bac. SUD-Rail a lancé de son côté un appel à une grève illimitée et consultera les cheminots en assemblée générale le 4 avril, pour poursuivre le mouvement le 5 (et éventuellement les jours suivants).

Si la grève suit le rythme de deux jours sur cinq, les perturbations risquent de déborder, les préavis courant de la veille 20H00 au lendemain 08H00 des journées de grève annoncées. En outre, la SNCF devra repositionner ses trains et ses personnels, réviser le matériel, etc. Comme l'a résumé un responsable, "on aura deux jours très perturbés, et trois jours moins perturbés mais perturbés quand même".

- Les trains internationaux seront-ils touchés?

Les trains SNCF assurant des relations internationales vers l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie et la Suisse seront logés à la même enseigne que les liaisons intérieures.

Les employés de Thalys et d'Eurostar, comme ceux des ICE allemands ou ceux de Thello (vers l'Italie), ne feront pas grève, mais leurs trains risquent d'être perturbés par le mouvement, notamment s'il touche les postes d'aiguillage. A titre d'exemple, Thalys a supprimé trois trains sur 55 jeudi.

- Les perturbations vont-elles vraiment durer trois mois?

Les dates choisies par les syndicats collent au calendrier d'examen au Parlement de la loi devant réformer le secteur ferroviaire ainsi qu'aux négociations internes à la SNCF.

Les discussions doivent de toute façon se poursuivre ces prochaines semaines, et le conflit pourrait s'achever si le gouvernement, la direction et les syndicats trouvent un terrain d'entente... ou si ces derniers jettent l'éponge.

- Tous les trains annoncés vont-ils circuler?

La loi ne prévoit pas de service minimum, mais la SNCF est engagée par contrat avec Ile-de-France Mobilités à assurer au moins un train sur trois dans la région capitale. 

La SNCF a assuré qu'elle communiquerait --sur son site internet ou via son application-- tous les jours à 17H00 un horaire complet des trains devant circuler le lendemain.

Elle est tenue d'établir des plans de circulation, mais l'exercice est compliqué. Les cheminots doivent en effet se déclarer avant de cesser le travail, mais ils peuvent encore changer d'avis jusqu'à 24 heures à l'avance. Or, ce délai est souvent trop court pour reprogrammer des trains déjà annulés sur la base des premières déclarations d'intention de faire grève.

- Comment réserver, annuler, se faire rembourser?

La SNCF part pour l'instant sur le principe d'une grève de deux jours sur cinq. Elle a suspendu la vente de billets pour tous ses TGV et Intercités, mais pas pour les TER, sur les 12 jours de grève prévus en avril, et les voyageurs sont invités à reporter leur voyage ces jours-là. 

Les billets sont échangeables ou remboursables sans frais ni surcoût, y compris pour les tarifs non échangeables et/ou non remboursables, pour ces jours d'avril. Pour les trains à bas coût Ouigo, le remboursement s'effectue en bons d'achat et un éventuel surcoût restera à la charge du passager en cas d'échange. Pour les TER, les modalités sont plus compliquées, car il faut souvent passer par le centre de relation client des régions.

Les réservations sont en revanche toujours ouvertes pour mai et juin, les conditions habituelles d'échange et de remboursement restant en vigueur pour ces deux mois.

- Peut-on prendre n'importe quel train un jour de grève?

Oui --même si la SNCF le déconseille--, à condition d'avoir déjà un billet valable ce jour-là pour la même destination. Aucune place assise n'est alors garantie.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
30 commentaires - Grèves à la SNCF: ce qui attend les voyageurs
  • Ces mouvements sociaux : … Une bataille de l’opinion (salaires, emploi, retraites et statut) où Macron et son gouvernement pourraient bien y laisser des plumes.
    Après la mobilisation la question n’est pas de savoir si l’exécutif pliera mais de savoir qui pliera le premier ? D’un côté le gouvernement a la légitimité et de l’autre le mouvement social à pour lui la solidarité mais pas forcément l’adhésion d’une majorité de Français … Apparemment l’exécutif qui a bien intégré cela, va tenter de le diviser et donc régner.
    A cela s’ajoute une épée de Damoclès sur la tête de Macron : la grogne des retraités qui pourrait s’avérer être pour lui un vrai boulet à traîner jusqu’à la fin de son quinquennat.
    Comme toujours dans les manifestations le plus drôle est le nombre de manifestants comptabilisés par les syndicats et la police .. Pour mette fin à ces batailles de calculettes z’ont qu’à confier cela à des trieurs de lentilles … !

  • Grèves à la SNCF: ce qui attend les voyageurs dans l avenir ce sera de payer beaucoup plus cher leurs voyages tout cela pour le profit des compagnies privées .. par contre c est les contribuables qui payerons les frais d entretien du réseau ferré avec leurs impots!

  • quelle honte ces cheminots qui font grève pour ne pas travailler

  • oui bien sur les grèves de la SNCF franchement c'es pitoyable ce sont des favorisés cheminots de père en fils et en plus il assurent un service minimum en Iles de France et les autres ceux de la France non capitale ils crèvent ils peuvent aller à pieds pffff du grand n'importe quoi et leur calendrier s'arrête en Juin à oui c'est vrai ils doivent pouvoir partir en vacances les cheminots avec leurs places gratis dans des trains sans grève.
    Défendez-vous c'est votre droit mais le droit des usagers il est bafoué tout l'année et pas que pendant les grèves et ces usagers ont besoin de bosser pour payer leur abonnement pour être dans des trains minimisées, en retard, sur-peuplés.
    Alors arrêtez de nous faire pleurer avec la condition des cheminots.

  • "Grèves à la SNCF: ce qui attend les voyageurs ". Je peux rectifier le titre qui serait plutôt "Les voyageurs attendent les trains de la SNCF" !