Grève SNCF : "le mouvement pourrait encore se durcir", prévient un syndicaliste

Grève SNCF : "le mouvement pourrait encore se durcir", prévient un syndicaliste
Des employés de la SNCF à la Gare de Lyon, à Paris.

, publié le dimanche 13 mai 2018 à 19h12

La mobilisation s'annonce forte lundi 14 mai avec un trafic ferroviaire très perturbé pour cette "journée sans cheminots" voulue par les syndicats.

Le trafic ferroviaire sera "très perturbé" lundi avec en moyenne un TGV, TER ou Transilien sur trois prévu, selon les prévisions de trafic de la direction publiées dimanche, à la veille d'une nouvelle journée de mobilisation baptisée "journée sans cheminots".

Cette journée anticipée comme "très difficile" par la direction pourrait se répéter à l'avenir, selon le délégué SUD-Rail Jean-Marc Hernandez. En cause : le manque de discussion avec le gouvernement. "C'est le statut quo, c'est somplètement bloqué", dénonce le syndicaliste auprès de France Info.



Début de la consultation des salariés

Il souligne d'ailleurs que "les gens qui n'étaient pas dans l'action y entrent finalement" et assure que l'objectif des syndicats "n'est pas d'occuper les voies".



Ce lundi 14 mai sera également marqué par le début de la consultation des 147.000 salariés sur le pacte ferroviaire proposé par le gouvernement. Baptisée "vot'action", elle s'ouvre lundi à 10H00 et prendra fin le 21 mai à 10H00, quelques jours avant l'examen de la réforme au Sénat.

"Le résultat va renforcer le mouvement et on pourra se demander si on ne durçit pas encore le ton", conclut Jean-Marc Hernandez.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.