Grève du 5 octobre : écoles, transports... Des perturbations à prévoir

Grève du 5 octobre : écoles, transports... Des perturbations à prévoir©Panoramic (photo d'illustration)

publié le lundi 04 octobre 2021 à 19h10

Mardi 5 octobre, une partie des Français vont se mettre en grève pour protester contre la réforme de l'assurance-chômage ou même défendre le pouvoir d'achat. Franceinfo indique que cela pourrait avoir des conséquences directes sur les transports en commun ou bien les écoles.

Beaucoup de Français devraient exprimer leur mécontentement mardi 5 octobre.

Franceinfo souligne que plusieurs syndicats (CGT, FO, FSU, Unef, Solidaires etc...) appellent à faire grève. Un mouvement social qui pourrait s'avérer très suivi. Secrétaire confédérale de la CGT, Céline Verzeletti annonce qu'il pourrait y avoir "200 points de rassemblement, c'est une première indication qui est positive pour nous".



Ces multiples manifestations ont pour but de défendre plusieurs causes. Récemment mise en place, la réforme de l'assurance-chômage divise parmi la population. Les manifestants tenteront également de se faire entendre au sujet du pouvoir d'achat qu'ils craignent de voir baisser en ces temps d'inflation. La récente hausse des prix du gaz et de l'électricité devrait également être dénoncée.

Quid des écoles et des transports ?

Au sein de l'éducation nationale, le mouvement de grève devrait être suivi. L'organisation des écoles à Nantes (Loire-Atlantique) pourrait être chamboulée car outre les enseignants, le personnel qui travaille en cuisine ou dans les centres de loisirs risque également de se mettre en grève. LCI annonce que des cantines pourraient fermer. Le média ajoute que parmi les autres secteurs, les agents de La Poste vont se joindre au mouvement social, ainsi qu'une partie du service hospitalier.

L'appel à la mobilisation a également été lancé au sein des syndicats FO, CGT, Sud-Rail et Solidaires. Franceinfo rapporte que les transports en commun pourraient être perturbés dans plusieurs villes comme Marseille (Bouches-du-Rhône), Bordeaux (Gironde) ou même à Strasbourg. En revanche, la circulation des Transilien et TER est annoncée comme "quasi normal". Celle des TGV, Thalys et Eurostar comme "normale". La RATP se veut rassurante concernant le trafic du métro qui devrait être "normal" aussi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.