Grève du 23 mars : les renseignements craignent une insurrection

Grève du 23 mars : les renseignements craignent une insurrection©Capture vidéo Le Parisien - Des incidents ont éclaté entre des manifestants et des policiers sur la place de la République, à Paris, mardi 21 mars.

publié le mercredi 22 mars 2023 à 17h45

À la veille de la neuvième journée de mobilisation contre la réforme contestée des retraites, jeudi 23 mars, les renseignements décrivent un "climat insurrectionnel", rapporte Le Parisien.

Depuis l'utilisation du 49.3 par le gouvernement pour faire passer la réforme des retraites, sans vote à l'Assemblée nationale, jeudi 16 mars, les manifestations et les incidents se multiplient dans les rues partout en France. Selon les informations du Parisien, mercredi, les renseignements prévoient une forte mobilisation ce jeudi 23 mars, à l'occasion de la neuvième journée de protestation.


"La mobilisation pourrait connaître un nouvel élan au regard de l'émotion suscitée par le recours à l'article 49.3 de la Constitution", indique une note consultée par nos confrères.

Selon les renseignements, 320 démonstrations sont attendues dans l'Hexagone ce jeudi. Entre 600 000 et 800 000 personnes pourraient battre le pavé. Dans la capitale, entre 40 000 et 70 000 manifestants devraient défiler, auxquels devraient s'ajouter 400 à 600 éléments radicaux, détaille le quotidien francilien.

Les syndicats redoutent "une flambée de violence"

Les syndicats craignent "une flambée de violence qui pourrait se matérialiser en tête de cortège par des éléments radicaux et paralyser la bonne marche de la démonstration", selon les auteurs de la note. Cela pourrait ainsi "entraîner une défection du public familial, réticent à être mêlé à des exactions et résigné après le rejet de la motion de censure (déposée contre le gouvernement, ce lundi 20 mars)", détaillent les renseignements, cités par le quotidien. Les jeunes, notamment des lycéens et des étudiants, sont également plus nombreux dans les manifestations depuis l'annonce du 49.3. 

Après les incidents survenus ces derniers jours dans les rues entre des membres des forces de l'ordre et des manifestants, de nouveaux débordements sont à craindre, notamment en raison de la présence attendue de mouvances contestataires et de l'ultra-gauche ce jeudi, d'après la note des renseignements qui décrit "un climat insurrectionnel". Ces groupes devraient aussi manifester en province, comme à Lille, à Rennes, à Toulouse ou à Grenoble.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.