Grève des transports : "Il n'y a pas de rame réservée aux femmes", indique la SNCF

Grève des transports : "Il n'y a pas de rame réservée aux femmes", indique la SNCF
Un couloir de la station de métro Châtelet lors de la grève des transports publics, le 12 décembre 2019 à Paris.

, publié le vendredi 13 décembre 2019 à 17h00

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre des agents de sécurité réserver l'accès à certaines rames du RER B aux femmes sur le quai. La SNCF assure n'avoir donné aucune consigne.

Des wagons réservés aux femmes ? Un journaliste a publié, jeudi 12 décembre, une vidéo montrant selon lui, des agents de la sûreté ferroviaire "réserver l'accès à plusieurs wagons du RER B uniquement aux femmes".

La scène s'est déroulée à la gare du Nord à Paris. Selon lui, il s'agit d'un moyen d'éviter notamment les "frotteurs" dans les trains bondés.  


Sur cette vidéo d'une vingtaine de secondes, on aperçoit effectivement des agents restreindre l'accès à plusieurs passagers hommes pour laisser passer des femmes à l'intérieur du wagon. Contactée par Libération, la SNCF assure toutefois qu'il ne s'agit pas d'une "décision d'entreprise" mais évoque une "initiative locale d'agents". La société souligne que cette décision aurait pour but d'éviter "que des personnes soient malmenées ou bousculées".

"Il n'y a pas de rame réservée aux femmes"
 
Voulant clarifier la situation, le groupe SNCF a également indiqué dans un communiqué : "Il n'y a pas de rame réservée aux femmes ni sur le RER B ni ailleurs à la SNCF. En revanche, nos personnels sur les quais et dans les trains prennent les décisions opérationnelles les plus adaptées afin de protéger le public". 

Enfin, la secrétaire d'État à l'égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa a ensuite relayé l'explication de la SNCF, insistant sur le fait qu'il n'existait aucun "wagon interdit aux hommes".


 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.