Grève dans les transports en commun : plus de 350 km de bouchons cumulés en région parisienne

Grève dans les transports en commun : plus de 350 km de bouchons cumulés en région parisienne
Le périphérique parisien (illustration)

, publié le vendredi 06 décembre 2019 à 08h55

Au deuxième jour de grève dans les transports en commun franciliens, la situation est difficile sur les routes d'Île-de-France. 

La situation contraste par rapport à celle de jeudi : si le trafic routier était plus fluide que d'habitude en Île-de-France, les Franciliens ayant anticipé la paralysie des transports en commun liée à la mobilisation contre la réforme des retraites, le trafic s'annonce particulièrement dense ce vendredi 6 décembre, au deuxième jour de mobilisation.



Plus de 350 kilomètres de bouchons ont été enregistrés peu avant 8h sur les routes franciliennes par le site Sytadin de la Direction des routes Île-de-France, quand la moyenne habituellement enregistrée se situe aux environs de 200 km de ralentissements. Selon les courbes statistiques, cette situation est au-delà du niveau qualifié d'"exceptionnel" par Sytadin. 



Jeudi, au premier jour de la contestation et des perturbations=11px, le trafic routier était resté très calme autour de Paris=11px. Légèrement au dessus de la moyenne avant 07h, il avait ensuite chuté - 115 kilomètres de ralentissements un peu avant 08h soit près de deux fois moins que les cumuls relevés habituellement - pour flirter toute la matinée avec une petite vingtaine de km de bouchons seulement. ​​​​​​
Hors événement extérieur (intempéries, grèves, manifestation, etc...), le record remonte au 8 octobre 2019 avec 628 km d'embouteillages comptabilisés peu après 09h. Le record absolu se situe lui à 739 km de bouchons atteints le 6 février 2018 en Île-de-France peu avant 19h30 en raison d' abondantes chutes de neige. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.