Grève à la SNCF : le plan secret de la CGT pour paralyser le trafic

Grève à la SNCF : le plan secret de la CGT pour paralyser le trafic©Panoramic

6Medias, publié le mercredi 21 mars 2018 à 10h26

Dans un mail internet, dévoilé par Le Parisien, la CGT a expliqué son plan pour perturber le plus possible la circulation. Le syndicat veut limiter l'impact financier pour les grévistes en maintenant un mouvement dur.

Mauvaise nouvelle pour les usagers de la SNCF.

Deux syndicats ont appelé à faire grève dès jeudi. Le début d'un mouvement de contestation social qui devrait se durcir dès le mois d'avril et le début de la grève perlée. Dans un mail interne envoyé à ses militants, et révélé par le Parisien, la CGT-Cheminots assure ainsi pouvoir "tenir trois mois tout en ayant quasiment le même impact qu'une grève reconductible classique".

Mais pour durcir encore un peu plus ce mouvement, le syndicat appelle également ses adhérents à une grève du zèle. La CGT-Cheminots dit vouloir participer à une "désorganisation du travail" durant les jours ouvrés. "Je ne vous en dis pas plus sur ce mail, je pense que vous avez compris où l'on veut en venir", écrit ensuite le délégué de la CGT-Cheminots.

Pour le président de la SNCF, Guillaume Pépy, invité mercredi sur RTL, cette formulation énigmatique ne passe pas. "C'est qu'on s'apprête à faire des actions qui ne sont pas légales. Est-ce qu'il s'agit d'actes de malveillance ? Est-ce qu'il s'agit de porter atteinte aux installations ? L'auteur de ce mail doit s'expliquer. L'immense majorité des cheminots ne se reconnaissent pas dans ces menaces", a-t-il déclaré.

Interrogée par le Parisien, la CGT-Cheminots dément toute volonté de sabotage. "Nous ne ferons qu'appliquer scrupuleusement le règlement. Par exemple, si le programme d'un conducteur prévoit un terminus à telle gare pas question d'aller au-delà si la direction le demande", détaille le syndicat. Et si ce n'est pas suffisant, la CGT-Cheminots prévient : "Nous pourrons toujours durcir le ton".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
651 commentaires - Grève à la SNCF : le plan secret de la CGT pour paralyser le trafic
  • Ces consignes de la CGT sont clairement un appel au sabotage de l'activité du pays : c'est un délit et le Premier Ministre doit porter plainte en rappelant une nouvelle fois que ce ne sont pas les Syndicats qui feront la loi en France.

  • En réponse à cette menace, l'état devrait cesser de verser les quelques 32 Millions d'€ de subventions aux syndicats.

    et le cinéma des consultations, avec qui?

    Oui ça ferait des economies et en principe un syndicat dois vivre de ses cotisations comme en Allemagne et ailleur

  • Un portrait du dirigeant de la CGT, paraissant par ailleurs, en tête d'un article, s'accorderait parfaitement avec le titre ci-dessus, tant il dévoile le talent qui habite l'individu, féru des jeux paralysants.
    L'oeil à demi-clos au travers duquel transparaît une provocation tranquille, la moustache matérialisant un trait qu'il s'apprête à tirer sur un excès de zèle, le metteur en scène va lancer son grand spectacle.
    Nous devons souligner que la production n'a pas lésiné sur les moyens, puisque mettant à la disposition du maître un redoutable matériau, d'aucuns auront reconnu la nuisance. Cette dernière permet à une catégorie socio-professionnelle, la possibilité ô combien enviée par une autre, l'affichage d'un torse bombé, attitude par définition invitant l'interlocuteur à un prudent volte face.
    Donc place aux feux d'artifice, que regarderont avec amertume les acteurs d'un secteur privé pour lesquels, l'état indigné par le statut dans lequel ils se lovent, n' a de cesse de se rappeler à leur bon souvenir.
    "Je suis là pour faire et non pour plaire, et je suis déterminé, j'assume". Des annonces dont le chef de l'état n'est nullement avare, et qui devaient être prises au sérieux, nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui l'ont appris à leur dépens.
    Dont acte.

  • Tous ces grévistes devraient être renvoyés sur le champs, surtout si en plus de la grève, on y ajoute le mauvais esprit.

    Il est vrai que le mauvais esprit des ouvriers qui planquent l'argent gagné les jours de grèves dans les paradis fiscaux, je ne supporte plus.

  • certains commentaires sont choquants et non censurés, je ne comprends pas. La CGT et les autres syndicats ont raison de défendre leurs intérêts et surtout ceux de ce service public qui est encore la SNCF. Demain, si nous laissons faire ce gouvernement, ce service public appartiendra à VINCI, BOUYGUES, VEOLIA et peut être aux chinois. J'espère que le président de la SCNF ne va pas sanctionner ce militant de la CGT.