Grenoble : la famille d'Adrien Perez dénonce la tentative de récupération de Génération identitaire

Grenoble : la famille d'Adrien Perez dénonce la tentative de récupération de Génération identitaire
Le palais de justice de Grenoble.
A lire aussi

, publié le dimanche 12 août 2018 à 18h00

Pour l'avocat des parents de la victime, il ne "faudrait pas que le beau visage d'Adrien devienne, pour certains, l'étendard de la haine".

Alors qu'une centaine de militants du groupe d'extrême-droite "Génération identitaire" ont manifesté, samedi 11 août, devant le palais de justice de Grenoble pour réclamer selon eux : "justice pour Adrien", un jeune homme de 26 ans tué d'un coup de couteau le 29 juillet en s'interposant lors d'une rixe à la sortie d'une discothèque, la famille du jeune homme est "extrêmement choquée" par la tentative de récupération politique du groupe d'extrême-droite, rapporte France Bleu.



L'avocat des parents de la victime, Maître Dreyfus, prévient qu'il ne "faudrait pas que le beau visage d'Adrien devienne, pour certains, l'étendard de la haine et l'étendard réducteur d'une réflexion qui n'est en tout cas pas celle de cette famille". Pour lui, ce type de manifestation "ne fait que raviver leur souffrance et ne semble pas aller dans le sens de la justice, de la sérénité et de l'équilibre".

Trois hommes, âgés entre 19 et 20 ans, ont été mis en examen le 31 juillet pour "homicide volontaire, tentative d'homicide volontaire et violences avec armes commises en réunion". Deux d'entre eux ont été écroués dans l'attente de leur procès et le troisième a été placé sous contrôle judiciaire, ce dont le parquet a fait appel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.