Grèce: un évêque relaxé pour homophobie va être rejugé

Grèce: un évêque relaxé pour homophobie va être rejugé

Un évêque relaxé pour homophobie va être rejugé en Grèce

A lire aussi

AFP, publié le mardi 27 mars 2018 à 11h29

Le parquet grec a fait appel de la relaxe controversée d'un dignitaire orthodoxe réputé pour son obscurantisme, qui sera rejugé pour incitation à violence homophobe et abus de ses fonctions, a indiqué mardi une source judiciaire. 

Habitué des dérapages discriminatoires, ce prélat de 79 ans, Athanassios Lenis -- Mgr Amvrosios-- qui s'affiche volontiers avec les dirigeants du parti néonazi grec Aube Dorée avait été relaxé il y a dix jours par la cour pénale d'Aigion dans le Péloponnèse, où il siège.

La cour avait suivi le réquisitoire du procureur, le jugeant innocent des charges portées contre lui pour avoir qualifié en 2015 les homosexuels de "lie de la société" et avoir appelé à leur "cracher dessus" et à les "noircir (de coups)", dans une adresse écrite à ses fidèles. 

Deux appels à minima contre cette décision ont finalement été interjetés, a précisé une source judiciaire. 

Le premier l'a été par le parquet d'Aigion, pour l'accusation d'incitation à la violence, le second par le parquet de Patras, chef lieu du Péloponnèse pour la charge d'abus de fonctions ecclésiastiques. 

La relaxe, justifiée notamment par le tribunal au nom d'un droit à la libre expression des hommes d'Eglise, dans un pays où celle-ci, non-séparée de l'État jouit d'une forte influence, avait suscité une vague de critiques parmi les défenseurs des droits de l'homme, ainsi qu'au centre et à gauche du spectre politique. 

Le ministre de la Justice, Stavros Kontonis, avait pour sa part exprimé sa "surprise", et demandé à examiner l'argumentaire de la cour. 

"Le simple fait qu'il se soit retrouvé sur le banc des accusés est une première victoire", avait toutefois estimé pour l'AFP Lio Kalovirnas, un des neuf militants homosexuels à l'origine du procès pour avoir porté plainte contre l'évêque. 

Les défenseurs des droits de l'homme s'étaient pour leur part félicité de la comparution en justice du prélat comme d'une étape dans la lutte contre la rhétorique de haine, largement impunie en Grèce, qu'elle émane du clergé orthodoxe, des médias ou du monde politique. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
5 commentaires - Grèce: un évêque relaxé pour homophobie va être rejugé
  • Vous pouvez vous la mettre là où je pense votre religion...

  • et quand on sait le nombre d'homos que compte le clergé orthodoxe,grec ou slave !surtout chez les moines (notamment du Mont Athos!) ces paroles feraient donc des moines ,et des évêques ,issus du clergé monastique dans les Eglises orthodoxes(c'est dans les monastères que l'on va chercher les évêques,eux tenus au célibat à l'inverse des popes de "paroisses" qui ,eux , peuvent être mariés,à condition d'être déjà mariés lors de leur ordination!un prêtre ,donc déjà ordonné, ne pouvant se marier !!))la lie de la société , ce qui n'est pas faux!!
    L'incitation à la violence devrait être aggravée ,dans les termes employés par l'évêque ce fut une incitation au meurtre!! Les simples incitations à humilier ,inférioriser ,agresser verbalement et physiquement autrui relèvent de l'incitation à l'agression contre les personnes :c'est interdit à quiconque .Dans le cas de l'évêque il y a aggravation de l'infraction par utilisation de ses fonctions dans un but criminel;abus de fonctions ,l'évêque s'est conduit de telle façon qu'il devrait être déposé,chassé du clergé ,restitué à l'état laïc , et envoyé en camp de détention pénitentiaire ....

  • 79 ans: psycho rigide :punition, et surtout injonction de soins? non?

  • et encore ...

  • Les orthodoxes sont plus proches des thèses daeshiennes que des thèses chrétiennes...