Grande distribution : un premier magasin sans aucune caisse ouvre ses portes en France

Grande distribution : un premier magasin sans aucune caisse ouvre ses portes en France ©Panoramic

publié le mercredi 24 novembre 2021 à 18h30

Une supérette utilisant une nouvelle technologie va ouvrir ses portes, jeudi 25 novembre, dans le 11e arrondissement de Paris. Un dispositif testé par les journalistes du Parisien. 

Carrefour a imaginé un concept qui pourrait révolutionner le quotidien des Français. En effet, l'enseigne a créé son premier magasin Carrefour Flash 10/10 dans le 11e arrondissement de la capitale.

La promesse est simple : faire ses courses en 20 secondes au sein d'un magasin de 50m². Mais pourquoi 10/10 ? Carrefour a expliqué dans un communiqué que ce nouveau format permettra de faire ses achats en 10 secondes puis de payer et sortir du magasin en 10 secondes.


Pourtant, ce n'est pas la première fois qu'une entreprise propose ce concept novateur. Amazon Go a implanté un premier "magasin sans caisse" en Europe au début du mois de mars de l'année 2021. "Chez Amazon Go, il faut souvent passer un portique, scanner un QR code, télécharger une application. Chez nous, on peut entrer à l'improviste", a expliqué au Parisien Élodie Perthuisot, directrice e-commerce, data et transformation digitale au sein de l'enseigne française. Le magasin du 11e arrondissement de Paris contient 900 références. Pour payer, le consommateur devra se présenter devant un écran et respecter les marquages au sol. Grâce aux multiples capteurs, la liste des articles se créera automatiquement. 

2 000 capteurs dans le magasin 

"On compte huit capteurs par étagère, soit plus de 2 000 capteurs dans ce magasin de 50 m2. Nul besoin de sortir vos produits du sac, ou de les scanner, car ces tablettes affichent directement à l'écran la liste des articles et l'addition finale, avec une fiabilité de 96 %", a rapporté Miguel Gonzalez, en charge de la technologie et du data au niveau mondial chez Carrefour, dans les colonnes du Parisien. Étant donné que la fiabilité n'est pas de 100%, comment l'entreprise se couvre-t-elle en cas d'erreurs ? Pour le commerce du 11e arrondissement, quatre personnes seront employées à temps plein pour résoudre les différents problèmes. Elles pourront, par exemple, vérifier l'âge d'un client souhaitant acheter de l'alcool si jamais elles doutent de sa majorité. Ce dispositif sera-t-il fait pour s'installer de manière pérenne en France ? Du côté de Carrefour, tout cela ne reste qu'un test grandeur nature. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.