Grand débat national : comment les maires sont choisis

Grand débat national : comment les maires sont choisis©Wochit

, publié le samedi 19 janvier 2019 à 16h25

Ce sont deux véritables marathons auxquels Emmanuel Macron s'est frotté. Le premier le 15 janvier dans l'Eure, le second trois jours plus tard dans le Lot.

À chaque fois devant 600 maires, et pendant plus de six heures. Mais trouver des élus prêts à assister à ces échanges n'a pas été chose simple, comme le révèle le Huffington Post.

Le second rendez-vous du chef de l'État face aux élus avait lieu à Souillac dans le Lot. Emmanuel Macron a échangé pendant plusieurs heures avec certains des 600 maires présents. Si tous ceux du Lot avaient été conviés, il a ensuite fallu piocher dans les 12 autres départements que compte la région Occitanie. "Il fallait trouver une cinquantaine de maires en 24 heures" déplore l'association des maires de l'Hérault. Pas facile donc de convaincre les élus de venir écouter le président. Julien Sanchez, maire Rassemblement national de Beaucaire dans le Gard, s'insurge lui qu'aucune invitation ne lui ait été envoyée. Marine Le Pen n'a pas manqué d'y réagir sur CNews.

Un élu du Lot explique au Huffington Post comment la sélection s'est opérée : "Tous les maires du département du Lot ainsi que tous les conseillers départementaux ont été invités par la préfecture. Pour les autres départements, il y a avait un quota en fonctions du nombre de communes."
En ce qui concerne le premier débat dans l'Eure, c'est la préfecture qui a établi la liste des maires invités.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.