Glyphosate : Stéphane Travert compte sur le "volontarisme" pour trouver des alternatives

Glyphosate : Stéphane Travert compte sur le "volontarisme" pour trouver des alternatives©JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE

franceinfo, publié le mercredi 30 mai 2018 à 12h42

Sur France 5 dimanche 27 mai, Sandrine Le Feur, députée LREM a traité de "salaud" le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert après avoir découvert que l'interdiction du glyphosate ne figurait pas dans le projet de loi agriculture et alimentation. "On s'est expliqué et je ne lui en tiens pas rigueur", affirme le ministre dans "Les 4 Vérités" mercredi 30 mai.

"Nous avons le même objectif : trouver le moyen de sortir du glyphosate. Il ne fallait pas que l'interdiction repose seulement sur les épaules des agriculteurs. Nous avons besoin de mobiliser la recherche", précise-t-il, pariant sur le volontarisme. "Si demain les volontés ne sont pas là, il faudra légiférer", assure-t-il.

La FNSEA "n'est pas un lobby"

Dans le projet de loi défendu par le ministre de l'Agriculture

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.