Glyphosate : la promesse oubliée

Glyphosate : la promesse oubliée©DENIS THAUST / CROWDSPARK / AFP

franceinfo, publié le jeudi 24 mai 2018 à 00h43

Faut-il inscrire dans la loi l'interdiction du glyphosate d'ici trois ans ? C'est une des questions qui fâchent lors du débat sur la loi Agriculture et alimentation. En novembre dernier, le chef de l'État s'était engagé pour l'interdiction : "J'ai demandé au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour que l'utilisation du glyphosate soit interdite en France dès que des alternatives auront été trouvées, et au plus tard dans trois ans." Mais s'il l'a écrit dans un twwet, il n'a jamais proposé de l'inscrire dans une loi.

L'accusation de Delphine Batho

Aujourd'hui, c'est l'objectif d'une cinquantaine de députés de la République en marche qui ont déposé un amendement dans ce sens. Le sujet est explosif : hier soir, Delphine Batho a même accusé les lobbys de l'

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.